Le Livre Rouge de CG JUNG

Laurence Baïdemir/ avril 21, 2017

Inspirant.fr Le-Livre-Rouge Le Livre Rouge de CG JUNG

Le Livre Rouge de CG JUNG

L’intelligence conquiert le monde alors que la naïveté conquiert l’âme. Faites donc vœu de pauvreté spirituelle afin de gagner l’âme. Le rire sarcastique de mon intelligence s’insurgea contre ces paroles. Nombreux seront ceux qui riront de ma sottise. Mais aucun ne rira plus que je n’ai ri moi-même. C’est ainsi que je vainquis le rire sarcastique. Mais lorsque je l’eus vaincu, je fus proche de mon âme et elle put me parler et bientôt je pus voir que le désert verdissait.

Ainsi, celui qui contemple du dehors ce qui se passe ne voit-il toujours qu’une chose : que cela a déjà été et est toujours le même. Mais celui qui contemple de l’intérieur, celui là sait que tout est nouveau. Les choses qui adviennent sont toujours les même. Les profondeurs créatrices de l’homme ne sont toutefois pas toujours les mêmes. Les choses ne signifient rien, elles n’ont de signification qu’en nous. Nous créons la signification des choses. la signification est et fut toujours artificielles ; nous la créons.
C’est pourquoi nous cherchons en nous mêmes la signification des choses afin que la voie de /l’à-venir puisse se révéler et notre vie continuer de couler à flots. Ce dont vous avez besoin, la signification des choses, vient de nous mêmes. La signification des choses n’est pas le sens qui leur est propre. Ce sens là est dans les livres savants. Les choses n’ont pas de sens.
La signification des choses est le chemin de la rédemption que vous avez crée. La signification des choses est la possibilité, créée par vous, de la vie dans ce monde. Elle est la domination de ce monde et l’affirmation de votre âme dans ce monde.
Cette signification des choses est le sur-sens qui n’est pas dans la chose ni dans l’âme mais qui est le Dieu qui se tient entre les choses et l’âme, le médiateur de la vie, la voie, le pont et le passage.

Mon âme, ou es tu ? m’entends tu ? je parle, je t’appelle -es tu là ? Je suis revenu, je suis rentré – J’aie secoué de mes pieds la poussière de tous les pays et je suis venu à toi, je suis avec toi ; après de si longues années de longue marche je suis à nouveau venu vers toi. Veux tu que je te raconte tout ce que j’aie regardé, vécu, ingurgité ? Ou bien ne veux tu rien entendre de tous ces bruits de la vie et du monde ? Mais il faut que tu saches une chose, il y a une chose que j’aie apprise : Que l’on doit vivre cette vie. Cette vie est le chemin, le chemin que l’on cherche depuis si longtemps et qui mène à l’inconcevable que nous qualifions de divin. Il n’y a pas d’autre chemin. Tous les autres chemins sont de mauvais chemins. J’aie trouvé le bon chemin ; il m’a conduit jusqu’à toi jusqu’à mon âme. Je reviens, calciné et purifié. Me reconnais-tu ? comme la séparation fut longue ! Tout à tellement changé. Et comment t’ai-je trouvée ? comme mon voyage fut étrange ! Par quels mots te décrire par quels sentiers tortueux une bonne étoile m’a conduit jusqu’à toi ? Donne moi ta main, mon âme presque oubliée. Quelle chaleur me procure la joie de te revoir, toi mon âme si longtemps désavouée. La vie m’a ramené à toi. Remercions la vie que j’aie vécue, pour toutes les heures sereines et pour toutes les heures tristes, pour chaque joie et pour chaque douleur. Mon âme c’est avec toi que mon voyage doit continuer. Avec toi je veux cheminer et monter jusqu’à ma solitude.

Voila ce que l’esprit des profondeurs m’obligea à dire et en même temps à vivre contre ma volonté, car je ne m’y attendais pas. J ‘étais alors entièrement prisonnier de l’esprit de ce temps et avais une autre opinion de l’âme humaine. Je réfléchissais et parlais beaucoup de l’âme, je connaissais beaucoup de mots savants la concernant, je l’aie jugée et en ai fait un objet de science. Je n’aie pas songé que mon âme ne peut pas être l’objet de mon jugement et de mon savoir ; mon jugement et mon savoir sont bien plus l’objet de mon âme. C’est pourquoi l’esprit des profondeurs m’obligea à parler à mon âme, à l’invoquer en tant qu’être vivant et existant par lui même et il contredit ainsi l’esprit de ce temps pour qui l’âme est une chose qui dépend de l’homme, qui peut être jugée et classifiée, et dont nous pouvons saisir l’ampleur. J’ai du reconnaître que ce que j’appelais autrefois mon âme, n’avait absolument pas été mon âme, mais une construction doctrinale sans vie. Il a donc fallu que je parle à mon âme comme à quelque chose de lointain et d’inconnu qui n’existe pas par moi mais par qui j’existe.

Le Livre Rouge de CG JUNG

Croyez-moi : Ce n’est pas une doctrine, pas un enseignement que je vous donne. D’ou tirerais-je le droit de vous donner des leçons ? Je vous révèle le chemin de cet être humain, son chemin mais pas votre chemin. Mon chemin n’est pas votre chemin ; je ne peux donc pas vous instruire. le chemin est en nous, mais pas dans les dieux, ni dans les doctrines ni dans les lois. C’est en nous qu’est le chemin, la vérité et la vie.
Malheur à ceux qui vivent selon des modèles ! La vie n’est pas avec eux. Si vous vivez selon un modèle, vous vivez la vie d’un modèle, mais qui vivra votre vie sinon vous-mêmes ? Donc vivez-vous vous-même.
Les panneaux indicateurs sont tombés, des sentiers incertains se déroulent devant nous. Ne soyez pas avides d’avaler les fruits qui se trouvent dans le champ des autres. Ne savez-vous pas que vous êtes vous-mêmes le champ fertile qui porte tout ce qui vous est utile ?
Mais qui le sait aujourd’hui ? Qui connaît le chemin qui mène aux champs éternellement fertiles de l’âme ? Vous cherchez le chemin par le biais d’éléments extérieurs ; vous lisez des livres et écoutez des avis : à quoi bon ?
Il n’y a qu’un seul chemin et c’est votre chemin.
Vous cherchez le chemin ? Je vous mets en garde contre mon chemin. Il peu être pour vous le mauvais chemin.
Que chacun suive son propre chemin. (p. 147)

Inspirant.fr 31bLElDmaYL._SX210_ Le Livre Rouge de CG JUNG

Carl Gustav Jung

Éditeur : L’ ICONOCLASTE (08/09/2011)

Note moyenne : 4.62/5 (sur 29 notes)

Résumé :

Un inédit de Carl Gustav Jung, qui durant 15 ans retranscrivit ses cauchemars, visions, interprétations. Le Livre Rouge est sa «cathédrale intérieure» calligraphiée, enluminée et illustrée par l’auteur.Il a créé l’événement dans le monde entier et fait la «Une» des plus grands journaux. Pour sa publication en France, le musée Guimet exposera le livre mythique.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*