Lettre de Khalil Gibran à May Ziadah : Je me demande pourquoi vous avez peur de l’amour ? 

Laurence Baïdemir/ juillet 14, 2017

Inspirant.fr 27QAF00Z Lettre de Khalil Gibran à May Ziadah : Je me demande pourquoi vous avez peur de l’amour ? 

Lettre de Khalil Gibran à May Ziadah

May et Gibran Khalil Gibran

Pendant 19 ans, May entretient une correspondance régulière avec Gibran Khalil Gibran qui se développée en une histoire d’amour platonique bien que les deux personnes ne se soient jamais rencontrées. Cette correspondance commence en 1912 et finit par la mort de Gibran en 1931. May lui reste fidèle renonçant au mariage et à toute autre relation amoureuse.

Je me demande pourquoi vous avez peur de l’amour ?

26 février 1924

Vous me dites que vous avez peur de l’amour ; pourquoi cela, ma tendre amie ? Avez-vous peur de la lumière du soleil ?

Avez-vous peur du flux et du reflux de la mer ?

Avez-vous peur du jour naissant ?

Avez-vous peur du retour du printemps ?

Je me demande pourquoi vous avez peur de l’amour ? Je sais que l’amour d’une âme basse ne peut vous satisfaire, tout comme je sais qu’il ne peut pas me plaire. Vous et moi ne saurons jamais satisfaire de ce qu’il y a de mesquin dans l’esprit.

Nous voulons tout en quantité. Nous voulons tout avoir. Nous voulons la perfection. Je dis, Mary, que dans cette aspiration qui est la nôtre se trouve notre accomplissement, car si notre volonté n’était qu’une ombre parmi les innombrables ombres de Dieu, nul doute que nous atteindrions l’un des nombreux rayons de Sa lumière.

Oh ! Mary, n’ayez pas peur de l’amour ! N’ayez pas peur de l’amour, amie de mon cœur. Nous devrons nous soumettre à lui malgré ce qu’il peut nous apporter de souffrance, de désolation, de nostalgie, de perplexité et de confusion.

Ecoutez, Mary : aujourd’hui, je suis dans une prison de désir, qui sont nés lorsque moi-même je suis venu au monde. Et aujourd’hui, je me trouve entravé par les chaînes d’une idée aussi vieille que les saisons de l’année.

Pouvez-vous faire montre de mansuétude à mon égard, dans ma prison, afin que nous puissions émerger enfin à la lumière du soleil ?

Resterez-vous près de moi jusqu’à ce que ces chaînes soient détruites et que nous puissions marcher librement et sans entraves jusqu’au sommet de la montagne ?

Et maintenant, venez plus près, rapprochez votre front de moi – comme ceci, comme ceci, et que Dieu vous bénisse et vous protège, compagne bien-aimée de mon cœur.

Livres vivement conseillés, cliquez sur l’image :

Inspirant.fr q?_encoding=UTF8&MarketPlace=FR&ASIN=2253064092&ServiceVersion=20070822&ID=AsinImage&WS=1&Format=_SL250_&tag=e0cbf-21 Lettre de Khalil Gibran à May Ziadah : Je me demande pourquoi vous avez peur de l’amour ?   Inspirant.fr ir?t=e0cbf-21&l=am2&o=8&a=2253064092 Lettre de Khalil Gibran à May Ziadah : Je me demande pourquoi vous avez peur de l’amour ?   Inspirant.fr q?_encoding=UTF8&MarketPlace=FR&ASIN=2290143626&ServiceVersion=20070822&ID=AsinImage&WS=1&Format=_SL250_&tag=e0cbf-21 Lettre de Khalil Gibran à May Ziadah : Je me demande pourquoi vous avez peur de l’amour ?   Inspirant.fr ir?t=e0cbf-21&l=am2&o=8&a=2290143626 Lettre de Khalil Gibran à May Ziadah : Je me demande pourquoi vous avez peur de l’amour ? 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*