La prise de conscience : On nous a vendu du rêve…

Teddy Tanier/ août 15, 2017

Inspirant.fr femme La prise de conscience :  On nous a vendu du rêve...

Image crédit : pixabay

La prise de conscience :

On nous a vendu du rêve

Depuis fort longtemps, nous vivons dans une illusion.

Cela commence dès l’école, on nous fait croire que bien travailler nous mènera vers un bel emploi. Et gare à celui qui sort des rangs, il sera affublé d’un bonnet d’âne. Alors on étudie, on retient des dates par cœur, on apprend l’histoire même si elle est subjective, car si on apporte un autre point de vue notre note s’en fera ressentir. On privilégie les matières fortes, après tout, à quoi peut bien servir le sport, la musique, le dessin… On devient sage et discipliné.

Cela se poursuit quand on devient jeune adulte, on nous fait croire qu’avoir ce bel emploi nous apportera un enrichissement personnel. Et attention à celui qui ne travaille pas, il sera taxé de bon à rien. Alors on travaille 8 heures par jour, on passe plus de temps avec nos collègues qu’avec nos enfants, mais on l’accepte puisqu’on est conditionné pour cela dès l’école. Au final, peu auront un emploi qui leur plaît, mais ce n’est rien, on est habitué à suivre les directives depuis l’enfance, alors on continue à faire « comme ci ». On reste sage et discipliné.

Cela continue à l’âge adulte, on nous fait croire qu’avoir de l’argent comblera tous nos besoins et nous mènera droit au bonheur. Et tant pis pour celui qui manque cruellement d’argent et se sentira exclu de la société. Alors, on court après l’argent, on accumule, posséder devient un fil rouge, un but. On épargne aussi, comme on nous l’a gentiment dit. Parfois, on s’interroge et se demande où cela mène, puis on reprend nos vieilles habitudes car on est sage et discipliné.

Cela se poursuit avec le gouvernement, on nous fait croire qu’obéir aux règles fera de nous de bons citoyens. Et malheur à celui qui refuse de se soumettre, il sera gratifié de diverses étiquettes comme anarchiste, antisocial… et pourra même être emprisonné. Alors, on obéit sans trop se questionner, et ce, même aux règles les moins bénéfiques pour nous. Après tout, nous sommes totalement libre puisque nous votons, et peu importe si par la suite notre voix ne compte plus quand le gouvernement est mis en place. On est sage et discipliné avant tout.

Pour ne pas que l’on s’ennuie trop, on nous fait croire que l’amour, sous toutes ses formes, est un divertissement, et qui plus est éphémère. Et gare à celui qui n’accepte pas les règles, son cœur sera brisé. Alors on joue avec les sentiments, on refuse de s’investir réellement, on prend exemple sur ce que l’on voit dans les émissions télévisées débilitantes, on ne respecte plus les corps et les cœurs. C’est l’un des rares moments où on est libre de ne plus obéir à aucune règle, alors on se pense audacieux et indiscipliné.

On nous fait croire que suivre cette ligne directrice nous mènera droit au bonheur. Seulement…

Seulement, nous sommes nombreux à imploser, très nombreux.

On se rend compte que même lorsque l’on possède tout cela : emploi, argent, biens, amour… le bonheur n’est pas au rendez-vous. Cette quête paraît de plus en plus impossible.

On nous fait croire que les choses extérieures empliront notre intérieur, et tous ces divertissements ont détourné notre attention tel un miroir aux alouettes. Nous sommes tellement occupé à « avoir » que nous oublions d' »être » car nous sommes conditionné à regarder ailleurs qu’en nous même. En réalité, et notre cœur le sait très bien, rien ne se possède tout se vit ici et maintenant.

Nous nous sommes trop déconnecté de l’intelligence du cœur au profit de l’ego, et, aujourd’hui, la frustration est palpable. L’école ne nous a pas aidé à être qui l’on est, notre emploi ne répond pas à nos attentes réelles, notre argent ne nous rend pas véritablement heureux, nos rapports avec autrui sont si superficiels que nous nous sentons de plus en plus vide…

On nous a vendu du rêve pour nous endormir, pour que l’on ferme les yeux et se laisse guider par un autre que soi même. L’être humain a toujours aspiré à une vie douce et agréable, alors il a tendu la main pour accueillir ce doux rêve, c’est tellement plus simple de laisser les autres penser ou agir pour nous.

Le nœud vient d’être mis en lumière, on nous a vendu du rêve car nous avons tendu la main, nous avons donné notre accord !

Et oui, nous sommes tous responsables de l’état actuel des choses, des politiques mises en place, du désastre écologique, du déficit culturel, et j’en passe. Tout cela est de notre fait et il nous appartient de bouleverser ce qui est.

En effet, nos actes prévalent sur nos politiques, nos pensées sont plus fortes que les barrières du système scolaire, nos paroles ouvrent les portes vers de nouveaux chemins, l’amour pour soi prévaut sur l’amour extérieur, car nul ne peut nous empêcher d’être qui nous sommes à part nous même. Aucune politique ne peut véritablement nous enfermer ou nous délirer, aucun être ne peut emplir notre cœur, aucun bien ne peut nous rendre heureux, cela reste imaginaire car tout réside en nous et non pas autour de nous.

Il est vrai que les élections sont parfois une opportunité, une clé à saisir, mais même si l’occasion paraît manquée, rien n’est définitif et figé.

Si j’en ai assez de ce que je vois, de ce qui se passe, j’agis différemment. Là est notre véritable pouvoir. Je ne détourne pas la tête, je n’attends pas que l’on dépose des réponses sur un plateau, je prends les rênes.

Par exemple, si je ne veux plus voir d’animaux souffrir dans les abattoirs, je n’attends pas que l’état ferme leurs portes, je cesse simplement de consommer de la viande.

Si je ne souhaite plus voir les petits agriculteurs tout perdre les uns après les autres, je n’alimente plus les caisses des grands supermarchés.

Si je ne valide pas le système bancaire tel qu’il est aujourd’hui, je retire chaque début de mois tout l’argent qui est viré sur mon compte.

Il existe des solutions à bien des maux.

Bien sur, cela demande de nouveaux choix, de nouveaux aménagements, un investissement personnel, mais ce n’est pas en répétant toujours les mêmes choses que l’on évolue, et par conséquent que le monde évolue, ce n’est pas en laissant les autres penser pour nous, nous vendre leurs rêves, que l’on sera heureux.

En réalité, nous ne sommes pas des simples pions comme on se plaît à le croire, nous sommes les pions, l’échiquier et la règle du jeu, nous sommes TOUT.

On nous a vendu du rêve avec notre accord, et aujourd’hui je ne veux plus être somnambule mais vivre totalement éveillée. Et je fais ce choix en toute conscience. J’ai ma part de responsabilité dans ce qui est, je ne rejette pas la faute sur autrui et refuse de replonger dans un sommeil programmé.

Je termine par cette merveilleuse phrase de Lao Tseu qui aide à relativiser  » mieux vaut allumer une bougie que maudire les ténèbres ».

Aujourd’hui, je vote pour moi m’aime !

Émilie Inspirant.fr 1f60a La prise de conscience :  On nous a vendu du rêve...  😊

 La page Facebook de l’auteure : Facebook

Livres conseillés, cliquez sur l’image :

Inspirant.fr q?_encoding=UTF8&MarketPlace=FR&ASIN=2361880296&ServiceVersion=20070822&ID=AsinImage&WS=1&Format=_SL250_&tag=e0cbf-21 La prise de conscience :  On nous a vendu du rêve...  Inspirant.fr ir?t=e0cbf-21&l=am2&o=8&a=2361880296 La prise de conscience :  On nous a vendu du rêve...  Inspirant.fr q?_encoding=UTF8&MarketPlace=FR&ASIN=2757866540&ServiceVersion=20070822&ID=AsinImage&WS=1&Format=_SL250_&tag=e0cbf-21 La prise de conscience :  On nous a vendu du rêve...  Inspirant.fr ir?t=e0cbf-21&l=am2&o=8&a=2757866540 La prise de conscience :  On nous a vendu du rêve...  Inspirant.fr q?_encoding=UTF8&MarketPlace=FR&ASIN=B006GD4YP2&ServiceVersion=20070822&ID=AsinImage&WS=1&Format=_SL250_&tag=e0cbf-21 La prise de conscience :  On nous a vendu du rêve...  Inspirant.fr ir?t=e0cbf-21&l=am2&o=8&a=B006GD4YP2 La prise de conscience :  On nous a vendu du rêve...

6 Comments

  1. C’est une triste vision des choses qui me fait penser que je suis la seule personne heureuse ici-bas… Je suis en bonne santé, je ne suis pas pauvre, j’aime et je suis aimé. Alors avec ça et en construisant sa vie avec bon sens il y a tout pour faire. Je me sens très heureux et ne voudrais rien changer, si ce n’est être bien plus jeune pour en profiter plus longtemps !

    1. et oui tout est fait pour que les esclaves ne se rendent même pas compte qu’ils sont en prison c’est bien triste de lire cela. Il y a encore beaucoup de chemin à faire pour vous éveiller mais je crois que le réveil va être difficile.

  2. Texte alarmiste un peu trop entendu et un discours trop moralisant à mon goût. Les petites actions que tu préconnises sont intéressantes mais elles doivent être connectés avec le haut, s’il n’y a pas de réel volonté politiques de changer la société que tu décris ça restera quelque petits phénomènes mais de trop faibles importances.

  3. Le On que vous utilisez tout au long de votre texte est L’égo. Eckhart Tolle (enseignant spirituel )vous le résumerait en peu de mots,vous précisant que le mental englobent l’égo ainsi que tous les conditionnements appris depuis X milliers d’années,raison pour laquelle l’égo domine et non la pure conscience .Cependant il nous offre un outil qui s’avère très aidant pour diminuer l’égo et pour de rares personnes à le faire disparaître (illumination) Il nous invite à aller au-delà des pensées/du mental par la pratique du Moment Présent,qui nous amène à ÊTRE PRÉSENT au lieu du FAIRE,à accepter ce qui EST (tout ce qui nous arrive dans la vie) à SORTIR du mental qui se nourri de pensées et de scénarios sur les drames du passé OU à ANTICIPER le futur. VIVRE l’instant présent ( au quotidien ) se ramener à l’ICI & MAINTENANT.c’est réapprendre à VIVRE EN PAIX AVEC SOI c’est entrer en contact INTÉRIEUR avec notre VÉRITABLE NATURE, qui est conscience PURE et CRÉER ainsi de l’espace pour apporter PAIX,JOIE,HARMONIE ET AMOUR DE SOI.Ainsi nous préparons un nouveau monde. 2 Suggestions de lecture de Eckhart Tolle : Le Pouvoir du moment Présent & Nouvelle Terre

  4. Je me retrouve dans tout ce que tu dis et fait parti des personnes qui ont envie que ça change notamment sur la partie de l’écologie qui est pour moi la bataille principale qui devrait être menée dans ce monde. De même les mensonges qui sont racontés depuis la petite enfance à l’école, les soit disant conseillers d’orientation qui conseillent uniquement en fonction des notes et non pas ses aspirations de chacun. Il faut que ça bouge et peu importe si en période électorale les personne qui pensent par le coeur et non pas par la logique économique sont pris pour des anarchistes ou autre. Il faut que le monde se réveille de cette routine qui nous transforme tous en zombies des lors que nous sommes dans la partie des suiveurs (personnes avec boulot, en bonne santé avec une petite famille et de l’argent pour investir). Comme le dit Emilie, beaucoup, malgré tout ça sont malheureux et c’est normal car ils se sont oubliés en voulant tout bien suivre comme il faut et un jour ils se réveillent et se rendent compte que tout ce qu’ils ont et tout ce pourquoi ils ont travaillé n’est pas du tout ce qui leur convient. Et la tout s’écroule, et les maladies de la tête sont devenues choses courante…
    Bref chacun dans son coin nous devons comme le dit Emilie tacher de changer notre façon de vivre, de consommer, de penser (tout n’est pas noir il faut mette un peu de gaieté dans nos pensées et nos vies) ça ne tiens qu’à nous.

    Emilie aussi.

  5. Marrant de lire les commentaires il y a les éveillés et les autres, bref je vote oui a tout ce qui est dit et je rajouterais sois le changement que tu veux voir dans ce monde.
    namasté

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*