Citations de Thomas Merton « Rappelle-toi…Que si un rien fait souffrir, un rien aussi fait plaisir

Laurence Baïdemir/ octobre 31, 2018

Rappelle-toi.

Image crédit : depositphotos.com/

« Rappelle-toi… Que si un rien fait souffrir, un rien aussi fait plaisir.

Que tu peux être semeur d’optimisme, de courage, de confiance. Que ta bonne humeur peut égayer la vie des autres, que tu peux, en tout temps, dire un mot aimable. Que ton sourire non seulement t’enjolive, mais qu’il embellit l’existence de ceux qui t’approchent. Que tu as des mains pour donner et un cœur pour pardonner. »

Thomas Merton

Nul n’est une île de Thomas Merton:

Tout homme est un peu de moi-même, car je fais partie de l’humanité…
Ce que je fais est aussi pour eux, avec eux et par eux. Ce qu’ils font est en moi, par moi et pour moi. Mais chacun de nous demeure responsable du rôle qu’il joue dans la vie de l’ensemble…
Tout est incohérent si nous n’admettons, avec le poète John DONNE, que
Nul n’est une île, en soi suffisante.
Tout homme est une parcelle de continent,
une partie du tout.

Thomas Merton

Supplément d’âme
Chaque moment et chaque événement de la vie de chaque homme sur terre fait naître quelque chose dans son âme.

Zen, tao et nirvâna de Thomas Merton:

Le don authentique consiste à ne nourrir aucunement la pensée que quelque chose sort de vos mains pour être reçu par quelqu’un d’autre ; c’est-à-dire que dans le don il ne doit y avoir aucune pensée d’une personne qui donne ou d’une personne qui reçoit, non plus de quelque chose qui fait l’objet de cette opération.

La sagesse du désert : Apophtegmes des Pères du désert du IVe siècle de Thomas Merton:

Que gagnerait-on à voguer vers la lune, si on n’est pas capable de traverser l’abîme qui nous sépare de nous-même.

La nuit privée d’étoiles de Thomas Merton:

Très jeune, j’avais compris qu’il y a une analogie naturelle entre l’expérience artistique la plus élevée et l’expérience mystique.

L’expérience intérieure : Notes sur la contemplation de Thomas Merton:

Bon nombre des textes que nous avons cités sur le moi intérieur donnent l’impression fallacieuse qu’il suffit pour retrouver cette identité intérieure et spirituelle de l’isolement et de l’introversion. C’est loin d’être le cas. Le moi intérieur n’est pas seulement ce qui reste quand nous nous détournons de la réalité extérieure. Il n’est pas simple vide, ou inconscience. Au contraire, si nous nous imaginions que notre moi profond est purement et simplement quelque chose en nous de totalement déconnecté du monde des objets extérieurs, nous nous condamnerions par avance à une frustration totale dans notre quête de vie spirituelle.

La sagesse du désert : Apophtegmes des Pères du désert du IVe siècle de Thomas Merton:

L’un des Anciens disait : de même qu’une abeille fabrique du miel partout où elle va, ainsi le moine, où qu’il aille, si c’est pour obéir à la volonté de Dieu, peut toujours répandre la douceur spirituelle des bonnes œuvres. (p. 106)

Livres conseillés, cliquez sur l’image :

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*