» Y en a qui ont le cœur si large Qu’on y entre sans frapper

Teddy Tanier/ juillet 30, 2017

 » Y en a qui ont le cœur si large
Qu’on y entre sans frapper

Y en a qui ont le cœur si large
Qu’on en voit que la moitié
Y en a qui ont le cœur si frêle
Qu’on le briserait du doigt
Y en qui ont le cœur trop frêle
Pour vivre comme toi et moi
Z’ont pleins de fleurs dans les yeux
Les yeux à fleur de peur
De peur de manquer l’heure
Qui conduit à Paris
Y en a qui ont le cœur si tendre
Qu’y reposent les mésanges
Y en qui ont le cœur trop tendre
Moitié hommes et moitié anges
Y en a qui ont le cœur si vaste
Qu’ils sont toujours en voyage
Y en a qui ont le cœur trop vaste
Pour se priver de mirages
Z’ont pleins de fleurs dans les yeux
Les yeux à fleur de peur
De peur de manquer l’heure
Qui conduit à Paris
Y en a qui ont le cœur dehors
Et ne peuvent que l’offrir
Le cœur tellement dehors
Qu’ils sont tous à s’en servir
Celui-là a le cœur dehors
Et si frêle et si tendre
Que maudit soient les arbres morts
Qui ne pourraient point l’entendre… » ( » Les coeurs tendres  » de Jacques Brel)

Livre conseillé, cliquez sur l’image :

Notez cet article

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*