Elle n’a peur de rien. Mais un rien la fait rougir.

Laurence Baïdemir/ septembre 5, 2017

peur de rien

« Elle n’a peur de rien Mais un rien la fait rougir

Maryna Uzun : Je suis pianiste. Je lis donc beaucoup de musiques. J’aime les écritures qui ont de l’esprit.

« Elle n’a peur de rien
Mais un rien la fait rougir
Elle ne désire rien
Mais un rien la fait rêver
Elle ne dit rien
Mais un rien la fait chanter
Elle ne pense à rien
Mais un rien la fait douter
Elle ne rit de rien
Mais un rien la fait sourire
Elle ne s’attache à rien
Mais un rien la fait aimer
Elle ne croit en rien
Mais un rien la fait espérer
Elle ne ressent rien
Mais un rien la fait pleurer »
( Micaïna Coquart, recueil de poèmes « Mois à la ligne » )

Maryna Uzun

« La lecture des romans est un besoin de l’humanité. Elle répond à sa faiblesse qui est la paresse, à sa force qui est le sentiment et l’activité. L’homme est une bouteille de vin mousseux qui aime à éclater et qui n’aime pas à éclater. Il n’aime pas à éclater parce qu’il est paresseux par essence : il passe l’éternité à inventer des moyens de ne rien faire. Il aime à éclater parce qu’il ne veut pas que son contenu le brise. La lecture des romans fait sauter le bouchon sans déranger ni la bouteille ni les bouteilles voisines. » (Max Jacob)

Livres conseillés, cliquez sur l’image :

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*