in

Nos épreuves ne sont que des appels désespérés de l’âme pour nous remettre sur le chemin du bonheur

Partager sur les réseaux sociaux

« Le jour où j’ai compris que nos épreuves ne sont que des appels désespérés de l’âme pour nous remettre sur le chemin du bonheur, ma vie a pris un tournant radical et un goût totalement différent.

La vie nous aime profondément et nous envoie toujours les situations, les personnes, les évènements dont nous avons besoin pour évoluer, développer nos dons, nos talents, nos qualités d’être et advenir dans ce que nous sommes véritablement.

Annonce

Ainsi, ce que nous vivons comme des peurs, des injustices ou des «coups de massue» sont en réalité une invitation à lâcher les représentations étriquées de ce que nous croyons être pour nous ouvrir à une vision plus large et plus lumineuse de nous-mêmes.

Mais alors qui suis-je véritablement?

J’ai fini par accepter que la réponse ne se trouve pas dans ma tête. Tout simplement parce que la réalité pleine et entière de ce que je suis, de ce nous sommes, ne s’appréhende pas par le mental qui tend à vouloir tout contrôler, tout limiter.

Le mental nous sépare de nous-mêmes, des autres, de l’univers; tandis que le cœur nous rassemble les uns, les autres et nous relie à toutes les dimensions de notre Être. Aussi, mon défi a consisté à lâcher le mental pour m’ouvrir à la dimension du Cœur. Autrement dit, «tordre le cou» à mes peurs et laisser l’inconnu entrer dans ma vie.

Car le cœur nous emmène toujours vers l’inconnu!

La surprise fut de taille, car en guise d’inconnu c’est littéralement la magie et le divin qui ont pris les rênes de mon existence et m’ont menée peu à peu sur le chemin de ma légende personnelle.

Qui suis-je véritablement? Très paradoxalement, c’est au moment où j’ai renoncé à trouver, à savoir, à vouloir, à maîtriser, à avoir… que mon Être profond à enfin pu trouver l’espace nécessaire pour déployer sa puissance et s’exprimer librement.

Alors, j’ai commencé à réaliser des rêves qui étaient pour moi tellement inaccessibles, que j’avais même oublié qu’ils étaient des rêves!

Je me suis libérée de la peur.

Peur qui a régi mes choix, mes actes, mes relations pendant presqu’un demi siècle. Peur qui m’avait enfermée dans une telle petitesse, dans une telle étroitesse, qu’il fallait bien se battre pour trouver et garder sa place!

Annonce

J’ai transmuté le plomb en or, la peur en Amour et aujourd’hui, ma vie se déroule devant moi comme un tapis rouge aux couleurs du Cœur. J’ai grandie et la Lumière tout comme la Foi, la Joie, la Vérité, la Compassion, la Générosité, la Liberté et tant d’autres ressources sont entrées dans ma vie. Ces valeurs de l’être, devenues l’expression de mon rapport intime à la vie, sont des ressources illimitées que je partage à volonté.

Plus besoin de se battre, d’avoir peur ou d’être en compétition! Je ne porte plus le monde sur mes épaules. Je prends seulement ma part. Chaque jour, je m’applique à poser les actes en fonction des valeurs qui sont dans mon coeur et non en fonction de ce que j’aurais voulu avoir.

Pour le reste, je laisse agir le Grand OEuvre et l’Âme agit de la vie. »

Mary Genty

Conseillère et formatrice en communication et relations humaines, Mary Genty mène des actions de prévention, de formation, et d’accompagnement auprès des particuliers et des professionnels. Conférencière, auteur, compositeur, interprète, elle propose un concept original de conférence chantée.

Dans le livre  » Un nouveau prénom pour se guérir  » Enfermée dans une opacité sans nom, Mary Genty dévoile avec pudeur et tendresse le voyage initiatique qui l’a menée de l’ombre vers la lumière et au bout duquel, pour mettre fin à son errance identitaire, elle engage une procédure légale pour changer de nom et de prénom. De nouveau enracinée dans la loi et tel un phoenix qui renaît de ses cendres, elle va jusqu’au bout de ses rêves, devient créatrice et se met à chanter.

Livres conseillés cliquez sur l’image ( liens affiliés) Image Pixabay

Publié par Teddy Tanier

Passionné par les poèmes depuis tout petit j'ai toujours aimé écrire seul dans la nuit quand la journée s'éteint. Car cette atmosphère me transporte et me fait voyager, elle m'inspire et me rassure. On peut encore rêver. J'aime l'art et particulièrement les livres c'est pour cela qu'Inspirant me permet de présenter des auteurs connus et moins connus pour faire partager ma passion et rendre hommage aux grands écrivains ou philosophes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

L’enfance : Comment rendre un enfant plus heureux?

Il existe un Tunnel obscur dans la Lumière Infinie.