Extrait de Mourir et Renaître – OSHO : Le mirage de l’égo

Teddy Tanier/ mars 8, 2018

Mourir et RenaîtreImage crédit : Pixabay

Extrait de Mourir et Renaître – OSHO Le mirage de l’égo

La peur du reflet, la peur de l’inconnu.

Chacun est seul dans son monde ; il n’y trouvera personne d’autre. Si vous voyez autre chose, ce n’est que le reflet de vous-mêmes. Et les différentes images vous emprisonnent dans votre univers.
En fait, vous n’êtes jamais sortis de votre monde.

Quand vous croisez quelqu’un, qui pensez-vous rencontrer ? La personne que cet autre est réellement, ou votre reflet renvoyé par elle ? Vous « interprétez » l’autre. Vous projetez une image qui vous appartient. L’original s’enfonce de plus en plus dans le flou, tandis que l’image devient de plus en plus nette.

Quelque chose comme votre propre reflet s’interpose entre vous et votre destinée, entre vous à l’état de semence et vous épanoui…Personne d’autre ne vous retient ! Arrêtez de croire que les autres sont responsables, ce n’est qu’une façon de vous consoler, d’avoir pitié de vous. Regardez plutôt intensément dans le miroir –tout le monde autour de vous est un miroir- vous y trouvez votre propre reflet.

Quelque soit la situation, observez. Sans préjugés, sans à priori, sans faire intervenir le passé, sans pensées, sans interprétation. Observez, si vos yeux sont clairs, si vous êtes silencieux, chaque situation, chaque instant de vie peut vous conduire au divin.

Vivez les yeux ouverts ; vous verrez que les plus petites choses mènent aux plus grandes, que tout mène au divin. Où que vous soyez, soyez attentifs : votre visage sera tourné vers le divin. Par l’observation, la qualité de votre conscience intérieure se modifie. Soyez attentifs !

Rappelez-vous que le divin peut frapper à tout moment à votre porte. Si vous êtes endormis, vous le manquerez. Il peut frapper sous la forme d’un chien, d’une fleur, d’un oiseau qui s’envole…

Restez donc attentifs : quand l’hôte viendra, qu’il ne vous trouve pas endormis ! Que la maison soit prête, que votre cœur soit préparé à la recevoir !

Soyez vigilants. Observez. Votre attention provoquera peu à peu la mort de l’égo qui ne survit que grâce à un esprit assoupi.

Je le répète à nouveau : en étant attentif, vigilent, alerte, l’égo meurt. Et rien n’est possible tant que vous ne mourez pas.

OSHO :

Livres conseillés, cliquez sur l’image :

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*