in

Il n’y a jamais de détours. On ne peut jamais faire fausse route. 

Partager sur les réseaux sociaux

Notre chemin

Il n’y a jamais de détours. On ne peut jamais faire fausse route. On ne peut jamais se tromper de chemin.

Quelle que soit la route que l’on prend, c’est TOUJOURS la nôtre quand même!

Annonce

Quel soulagement et quelle libération quand finalement nous comprenons que nous sommes toujours sur la bonne route, même si elle semble cahoteuse, même si nous avons l’impression de nous être trompés de chemin.

Notre chemin n’est pas celui de notre conjoint, de notre enfant, de notre amie : c’est le nôtre et il est unique, tout comme les leurs sont uniques à eux.

La route que décide d’emprunter cet autre que nous aimons, cela ne nous regarde pas! Que nous soyons d’accord ou pas, que nous croyons qu’il se trompe ou pas, cela n’est pas de nos affaires!

Nous avons déjà bien assez de garder les yeux sur notre route à nous!

Parfois, avec le recul, nous pouvons avoir l’impression d’avoir fait de nombreux détours pour finalement être là où nous sommes rendus. Mais dans les faits, il n’en est rien. C’était la route que nous devions prendre pour nous rendre justement là où nous sommes aujourd’hui.

Annonce

Quel que soit le carrefour auquel nous nous trouvons en ce moment, sachons que ce sera toujours la bonne route pour nous que nous choisirons.

N’est-ce pas libérateur de voir le chemin parcouru ou à parcourir de cette façon? Nous ne pouvons pas nous tromper, nous sommes toujours sur la bonne route, la nôtre!

Diane GAGNON 

Livres conseillés cliquez sur l’image ( liens affiliés) Image Pixabay

Publié par Teddy Tanier

Passionné par les poèmes depuis tout petit j'ai toujours aimé écrire seul dans la nuit quand la journée s'éteint. Car cette atmosphère me transporte et me fait voyager, elle m'inspire et me rassure. On peut encore rêver. J'aime l'art et particulièrement les livres c'est pour cela qu'Inspirant me permet de présenter des auteurs connus et moins connus pour faire partager ma passion et rendre hommage aux grands écrivains ou philosophes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pourquoi travailler sur soi ? Il y a deux sortes d’hommes sur terre, ceux qui s’interrogent et les autres

Uu autre regard sur l’amour : Et si l’Amour n’était pas que les papillons dans le ventre