Il y aura quelques fois dans ta vie où ton instinct te dictera de faire quelque chose qui défie ta logique

Teddy Tanier/ mars 26, 2019

instinct
young beautiful couple embracing on a white background of a sunset

Il y aura quelques fois dans ta vie où ton instinct te dictera de faire quelque chose qui défie ta logique, bouleverse tes plans, et peut sembler fou.

Quand ce moment arrive, fais-le.

Écoute ton instinct et ignore tout le reste.
Ignore les attentes, ignore la logique, ignore les complications et vas-y !!!


[Judith McNaught]

Autre extrait :

A la mort de ses parents, Victoria quitte l’Amérique pour
l’Angleterre où l’attend un cousin prêt à l’accueillir.

Dès qu’il aperçoit la jeune femme, ce dernier n’a qu’une idée en tête: la
marier à son fils. Aussitôt, il installe Victoria à Wakefield
Park, chez Jason, dans l’espoir que l’un et l’autre finissent par
se plaire. Mais la partie est loin d’être gagnée. Froid et
cynique, Jason refuse formellement toute union. Toutefois, il
accepte de trouver un époux à Victoria. Commence alors un
défilé de prétendants auxquels Jason trouve curieusement
toujours à redire…

– Lord Wiltshire ?
– Trop jeune. Suivant ? marmonna Jason.
– Arthur Lancaster ?
– Trop petit !
– William Rogers ? Grand, intelligent, beau, riche…
– Hors de question. Je ne l’aime pas.
– Mais on ne te demande pas de l’épouser, hurla Charles excédé. C’est Victoria, ta filleule qu’on cherche à marier! Tu ne veux pas d’elle mais tu refuses qu’elle soit à un autre, c’est bien ça?
Victoria… un mélange de sensualité et de candeur, un corps fait pour l’amour, des yeux à rendre un homme fou de désir, et cette bouche… une véritable invite aux baisers ! La laisser à un autre ? Jamais ! L’épouser ? Impossible. Ce serait admettre qu’il l’aime. Et, c’est bien connu, on souffre trop quand on aime…

L’amant de l’ombre de Judith McNaught

3 ème extrait :

— […] Est-ce vrai qu’elle a menacé Roddy Carstairs de le tuer avec son propre pistolet ?
— Non. Elle lui a dit que s’il ne cessait pas de l’importuner de ses avances, elle le tuerait. Et que, si elle le manquait, elle lâcherait Wolf sur lui. Et que si Wolf n’en venait pas à bout, elle était sûre que moi je terminerais volontiers son travail. (Jason éclata de rire et secoua la tête.) C’est la première fois qu’elle me fait jouer le rôle du héros. J’ai tout de même été vexé de passer après son chien.

L’amant de l’ombre de Judith McNaught

Résumé L’amant de l’ombre :

A la mort de ses parents, Victoria quitte l’Amérique pour
l’Angleterre où l’attend un cousin prêt à l’accueillir. Dès qu’il
aperçoit la jeune femme, ce dernier n’a qu’une idée en tête: la
marier à son fils. Aussitôt, il installe Victoria à Wakefield
Park, chez Jason, dans l’espoir que l’un et l’autre finissent par
se plaire. Mais la partie est loin d’être gagnée. Froid et
cynique, Jason refuse formellement toute union. Toutefois, il
accepte de trouver un époux à Victoria. Commence alors un
défilé de prétendants auxquels Jason trouve curieusement
toujours à redire… 

– Lord Wiltshire ? 
– Trop jeune. Suivant ? marmonna Jason. 
– Arthur Lancaster ? 
– Trop petit ! 
– William Rogers ? Grand, intelligent, beau, riche… 
– Hors de question. Je ne l’aime pas. 
– Mais on ne te demande pas de l’épouser, hurla Charles excédé. C’est Victoria, ta filleule qu’on cherche à marier! Tu ne veux pas d’elle mais tu refuses qu’elle soit à un autre, c’est bien ça? 
Victoria… un mélange de sensualité et de candeur, un corps fait pour l’amour, des yeux à rendre un homme fou de désir, et cette bouche… une véritable invite aux baisers ! La laisser à un autre ? Jamais ! L’épouser ? Impossible. Ce serait admettre qu’il l’aime. Et, c’est bien connu, on souffre trop quand on aime.

Livres conseillés, cliquez sur l’image :

Notez cet article

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*