Je ne vais pas t’aimer jusqu’à la fin !

Teddy Tanier/ juillet 9, 2019

Je ne vais pas t'aimer
Image crédit : Deposit Photos

Je ne vais pas t’aimer jusqu’à la fin !

Je vais t’aimer jusqu’au début …

Le début de chaque jour , de chaque nuit , le début de tes doutes , tes coups de tête , de tes habitudes…

Parce qu’à la fin, il ne restera que le commencement de nous ! Eternellement…

(L. Delaune)

Je ne sais pas de quoi demain sera fait, mais je me sens bien lorsque tu es là.Cette soirée avec toi dans mon univers, M’a appris qu’il ne suffisait pas de donner à une femme une maison.

Il faut qu’elle se sente chez elle juste en étant avec toi. Il ne suffit pas de la rendre mère, il faut qu’ elle se sente femme avant tout. Il ne suffit pas d’ être gentil et physiquement présent , il faut savoir lui dire non, lui parler, la faire rire, la faire devenir elle. Il ne suffit pas d’ être aimant devant tout le monde, il faut lui montrer qu’elle compte pour elle-même, que tu l’aime pour ce qu’elle est et non pour ce qu’elle représente face aux autres.

Et puis un jour… de Ludivine Delaune

– Il y a ceux qui aiment un jour sur deux, ceux qui aiment l’idée d’aimer et même d’être aimé, il y a ceux qui aiment par habitude, ceux qui ne savent pas aimer, ceux qui ne savent pas être aimé. Et puis il y a ceux qui y croient toujours, malgré la décéption, l’échec et l’abandon.

Ce sont ceux-là les pires car ils peuvent tout donner et tout reprendre. Ce sont ceux-là qu’il faut craindre car tu sais qu’en les laissant entrer dans ta vie, ils vont tout chambouler, ils vont te faire sentir exister, et puis un jour ils partiront sans se retourner.

Ce sont ceux qui s’ésquintent, qui tombent, se relèvent et retombent encore, c’est le cercle vicieux, celui qui te noue le ventre, qui te cloue au sol. Qui passe par toutes tes veines, qui grandit dans ton âme, qui dévore tes pensées et qui te laissent seul. Ce que l’on appelle l’ascenceur émotionnel, tu peux monter tellement haut, et chuter encore plus bas, et tout cela en une fraction de seconde, en une phrase.

Et puis un jour… de Ludivine Delaune

Biographie

Mariée et maman de jumelles, elle est employée de bureau. 

Le déclic de l’écriture ? Le passage de la trentaine. Elle a toujours écrit et s’est rendue compte qu’elle passait son temps à se cacher sa passion par honte du regard des autres. Ses filles apportent un sens à sa vie mais elle a besoin de trouver qui elle est et d’oser devenir elle-même.

Elle a une page Facebook qui s’intitule « Et puis un jour ». Ce soutien de plus de 8 000 personnes a été l’élément déclencheur pour oser la publication.

« Et puis un jour… », son premier roman, a été publié dans la collection Something New aux Éditions Something Else en 2016.

page Facebook : https://www.facebook.com/Ludivine-Delaune-Auteure-Et-puis-un-jour-1007272382692320/

Livres conseillés, cliquez sur l’image:

Je ne vais pas t’aimer jusqu’à la fin !
4 (80%) 1 vote[s]

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*