in

La bienveillance aimante : La compassion envers soi et envers les autres demande du courage

Partager sur les réseaux sociaux

La bienveillance aimante

La compassion envers soi et envers les autres demande du courage, il faut du courage pour prendre soin de soin de nous-même, pour prendre des décisions qui soient au meilleur de nos intérêts et pour ne pas laisser la peur de ce que les autres pensent nous couper dans notre élan.

Il faut aussi du courage pour se soucier de ce que les gens pensent, et considérer avec compassion les effets qu’ont nos actes sur eux.

Annonce

La compassion exige de prêter attention à leurs problèmes et souffrances et de s’en occuper, alors qu’il est peut-être plus facile de les ignorer ou de se contenter d’un statu quo.

Il faut du courage pour s’ouvrir aux autres en confiance, que ce soit en demandant de l’aide ou en en offrant.

Il faut du courage pour abaisser ses défenses et aller vers les gens là où ils sont, et pour toujours avoir de la compassion.

Mais la compassion donne aussi du courage. En agissant avec compassion pour nous-même, nous serons davantage assuré de faire la chose juste.

En même temps, la compassion envers autrui nous libère de la peur pour nous-même.

Notre attention se tourne vers l’extérieur, élargissant notre perspective, et faisant paraître nos problèmes plus petits en comparaison, ou nous aidant à les voir comme s’ils n’étaient pas « nos » problèmes, mais faisaient partie d’un ensemble plus vaste, dans lequel nous nous trouvons tous.

Nous nous sentons plus fort quand nous nous rendons compte que ces « autres » dont nous avions peur sont en fait dans la même équipe que nous ; la compassion s’articule autour de cette prise de conscience.

Annonce

Il faut du courage pour ouvrir son cœur aux autres et exposer sa vulnérabilité, mais, quand nous y parvenons, nous nous sentons transparent et libre.

Nous pouvons cesser de nous cacher, cesser d’avoir peur que quelqu’un voie qui nous sommes vraiment, puisque nous choisissons d’être vu.

Thupten Jinpa

Livres conseillés cliquez sur l’image ( liens affiliés) Image Pixabay

Publié par Teddy Tanier

Passionné par les poèmes depuis tout petit j'ai toujours aimé écrire seul dans la nuit quand la journée s'éteint. Car cette atmosphère me transporte et me fait voyager, elle m'inspire et me rassure. On peut encore rêver. J'aime l'art et particulièrement les livres c'est pour cela qu'Inspirant me permet de présenter des auteurs connus et moins connus pour faire partager ma passion et rendre hommage aux grands écrivains ou philosophes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

La petite Espérance : Ce qui m’étonne, dit Dieu, c’est l’espérance

« Après la tempête vient la période de reconstruction.