in

La capacité d’être seul

Partager sur les réseaux sociaux
Image crédit : depositphotos.com/
Annonce

« La capacité d’être seul, parce qu’elle nous rend disponible à l’autre,

nous rapproche de l’amour, non pas au sens du coup de foudre passager, mais beaucoup plus d’une communion avec l’autre.

Alors que beaucoup s’imaginent que l’amour va mettre fin à leur solitude, c’est au contraire la capacité d’être seul qui permet la disponibilité pour l’amour.

Quand on cesse de croire que l’autre va nous réparer, qu’on n’attend plus de lui qu’il vienne mettre fin à nos angoisses, de nouveaux liens peuvent se mettre en place.

Les solitaires sont plus exigeants sur la qualité des relations qu’ils entretiennent avec les autres.

Face à un monde où les rapports humains tendent à se réduire au travail et au se*e, c’est à dire des rapports d’intérêt et de séduction, se sont développées de nouvelles formes de sociabilité, d’autres modes de relation plus intimes, de solidarité, d’amitié : des relations désintéressées, juste pour le plaisir d’être ensemble.

C’est une façon de se tenir à l’écart de la superficialité des rencontres éphémères, pour privilégier les amitiés profondes »

Marie-France Hirigoyen

Livres conseillés, cliquez sur l’image :

Annonce

Publié par Teddy Tanier

Passionné par les poèmes depuis tout petit j'ai toujours aimé écrire seul dans la nuit quand la journée s'éteint. Car cette atmosphère me transporte et me fait voyager, elle m'inspire et me rassure. On peut encore rêver. J'aime l'art et particulièrement les livres c'est pour cela qu'Inspirant me permet de présenter des auteurs connus et moins connus pour faire partager ma passion et rendre hommage aux grands écrivains ou philosophes.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lettres de Frida Kahlo (1922-1954 ) :Tout seul allait le petit Cerf triste, à l’abandon, blessé

L’HISTOIRE DU SERPENT ET DE LA SCIE, UNE HISTOIRE À LIRE PAR TOUS