in

Le secret du bonheur

Partager sur les réseaux sociaux
secret du bonheur

Voici l’histoire d’un enfant qui demande à son père le secret du bonheur.

Alors le père dit à son fils de le suivre; ils sortent de la maison, le père sur leur vieil âne, le fils à pied. Et les gens du village de s’indigner : « Quel mauvais père qui oblige ainsi son fils à aller à pied !

– Tu as entendu mon fils ? Rentrons à la maison. »

Annonce

Le lendemain, le père installe son fils sur l’âne tandis que lui marche à côté. Les gens du village lancent alors :

« Quel fils indigne, qui ne respecte pas son vieux père et le laisse aller à pied !


– Tu as entendu mon fils ? Rentrons à la maison. »

Le jour suivant, ils montent tous les deux sur l’âne. Les villageois de dire : « Ils n’ont donc aucun coeur pour surcharger ainsi cette pauvre bête !

– Tu as entendu mon fils ? Rentrons à la maison. »

Le jour suivant, ils partent en portant eux-mêmes leurs affaires, l’âne marchant derrière eux.

Les gens du village commentent de plus belle : « Voilà qu’ils portent eux-mêmes leurs bagages maintenant ! C’est le monde à l’envers !

– Tu as entendu mon fils ? Rentrons à la maison. »

Arrivés à la maison, le père dit à son fils : « Tu me demandais le secret du bonheur ? Peu importe ce que tu fais, il y aura toujours quelqu’un pour y trouver à redire. Fais ce que tu aimes ou ce que tu penses juste de faire, et tu seras heureux ! »

Extrait du livre « L’Âme du Monde » de Frédéric Lenoir

Annonce

 

Publié par Laurence Baïdemir

Je suis toujours restée aussi passionnée par la lecture, et j'ai alors décidé de créer le site Inspirant en janvier 2017, afin d'inspirer les autres avec des œuvres très connues et d'autres qui méritent pleinement de l'être. J'espère que vous éprouverez le même plaisir que moi en les lisant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le courage. Avoir du courage ne se manifeste pas toujours avec des actes héroïques

Transformons notre regard

Transformons notre regard : Un vieil homme est assis à l’entrée d’une ville.