in

Miguel de Cervantes : A tous ceux qui parlent au vent , Les fous d’amour

Partager sur les réseaux sociaux
Miguel de Cervantes
Annonce

Miguel de Cervantes :

A tous ceux qui parlent au vent , Les fous d’amour, les visionnaires ,

A ceux qui donneraient vie à un rêve !

Les rejetés, les exclus ,

Au réel ou suspect fou .

Aux Hommes de cœur ,

A ceux qui persistent à croire,

Au sentiment pur .

A tous ceux qui se déplacent encore !

Un hommage aux grandes impulsions,

Aux idées et aux rêves .

A ceux qui n’abandonnent jamais,

Ceux qui sont ridiculisés et jugés .

Annonce

Les poètes du quotidien !

Pour les héros oubliés et pour les vagabonds .

Pour ceux qui n’ont pas peur

De dire ce qu’ils pensent !

A tous les chevaliers errants ,

Qui ont parcouru le monde

Ou qui le feront un jour .

_Miguel de Cervantes

Paix Liberté Utopie

« Amour, quand je pense au mal terrible que tu me fais souffrir, je vais en courant à la mort, pensant terminer ainsi mon mal immense.

Mais quand j’arrive à ce passage, qui est un port dans la mer de mes tourments, je sens une telle joie que la vie se ranime, et je ne passe point.

Ainsi, vivre, me tue, et mourir me rend la vie. Oh dans quelle situation inouïe me jettent la vie et la mort. »

Annonce

Don Quijote 1613, Miguel de Cervantès. Traduit de l’espagnol par Jean-Raymond Fanlo

Don Quichotte, apercevant, loin du visage de l’écuyer, ce gros tas de poils sans un chicot ni une seule tache de sang, s’écria :

– Vive Dieu, c’est un véritable miracle! Sa barbe est partie d’un seul tenant, comme si on l’avait rasée tout exprès!

Le curé, voyant que le stratagème risquait d’être découvert, se hâta de ramasser la barbe et de la rapporter à maître Nicolas, qui était toujours par terre et continuait à se lamenter. Il lui prit la tête contre sa poitrine et lui remit la barbe, en marmonnant des paroles qui étaient, dit-il, une formule magique pour recoller les poils au menton, comme on allait le voir. Quand elle fut fixée, il s’écarta : l’écuyer apparut, tout aussi frais et barbu qu’avant sa chute. Stupéfait, don Quichotte pria le curé de lui apprendre cette formule, car il se doutait bien qu’elle n’avait pas pour seule vertu de recoller des barbes, puisqu’il était clair que, là où le poil avait été arraché, la chair devait être à vif et meurtrie; et puisque la guérison était complète, c’est que l’on pouvait lui reconnaître d’autres applications, tout aussi profitables.

Le curé en convint et promit à don Quichotte de lui apprendre la formule à la première occasion.

Don Quichotte de Miguel de Cervantes:

Nationalité : Espagne
Né(e) à : Alcala de Henares , le 29/09/1547
Mort(e) à : Madrid , le 23/04/1616
Biographie :

Miguel de Cervantes est un romancier, poète et dramaturge espagnol. Il est célèbre pour son roman « L’Ingénieux Hidalgo Don Quichotte de la Manche », publié en 1605 et reconnu comme le premier roman moderne.

Le style, la structure du récit, le réalisme et l’humour de Miguel de Cervantes lui ont permis de se distinguer des récits chevaleresques de l’époque.

« Don Quichotte », classique éternel, raconte la folie d’un pauvre hidalgo convaincu qu’il est en réalité un illustre chevalier errant. Ce roman opère une rupture forte dans l’histoire des lettres.

Cervantès a eu une vie tumultueuse et errante. Il a combattu au nom du catholicisme et a servi en tant que commissionnaire. Il fréquenta l’université, accompagna à Rome le cardinal Acquaviva, légat du pape. Puis il devint soldat. Il participa à la bataille de Lépante (1571) au cours de laquelle la flotte de la Sainte-Ligue (Espagne, Venise, Saint-Siège) battit les Turcs. Il y perdit un bras. Il devint captif et passa cinq ans au bagne d’Alger. De retour en Espagne, il se maria et trouva un emploi de fonctionnaire. Il se lança ensuite dans différents trafics qui le conduisirent en prison.

Représentant important de l’Age d’Or espagnol, l’écrivain participe largement au rayonnement du royaume à travers le monde. On désignera dès lors l’espagnol comme « langue de Cervantès ».   Source : Wikipédia, Evene

Livres conseillés, cliquez sur l’image ( liens affiliés) :

Annonce

Publié par Teddy Tanier

Passionné par les poèmes depuis tout petit j'ai toujours aimé écrire seul dans la nuit quand la journée s'éteint. Car cette atmosphère me transporte et me fait voyager, elle m'inspire et me rassure. On peut encore rêver. J'aime l'art et particulièrement les livres c'est pour cela qu'Inspirant me permet de présenter des auteurs connus et moins connus pour faire partager ma passion et rendre hommage aux grands écrivains ou philosophes.

Un commentaire

Laisser un commentaire
  1. We, Terrians, can all be named gods=superiors, humans=of humus, also hibakushas=bomb-survivors etc. We deserve Peace, Respect and Protectivity. Stop bad-atomicity! Less toxicity in anthropic sciarts, for more Terra.Protectivity. Live allution!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je te supporterai

Je te supporterai et resterai à tes côtés

À 27 ANS, LA VEILLE DE SA MORT, ELLE PARTAGE UNE LETTRE BOULEVERSANTE