in

Parfois, respirer est tout ce que tu peux faire

Partager sur les réseaux sociaux

Parfois, respirer est tout ce que tu peux faire.
Et respirer encore.

Quand tu ne peux pas te porter

Laisser le souffle te porter. 

Respire quand tu ne peux pas trouver la confiance.
Respire quand l’espoir semble lointain, 
qu’aucune de tes distractions habituelles ne fonctionne.
Respire juste. 

Tu te donnes ainsi à la vie. 

Trouvant du réconfort dans le fait de ne pas savoir.
Et tu continues, parce que le souffle lui-même continue,
et tu ne sais pas comment.

Annonce

Tu arrêtes d’essayer.

Ou tu deviens le souffle lui-même.

Tu deviens l’air, l’essence des choses. 
Tu deviens l’immensité de l’espace, les nuages légers de l’après-midi se déplaçant à travers le bleu infini, les oiseaux du soir joyeusement en route vers des destinations inconnues, les planètes tournant mélancoliquement dans la nuit éternelle. 
Pleurant, riant, ne sachant plus rien.

Tu deviens tout ce qui a souffert.

Tu deviens tout ce qui s’est brisé, tout ce qui est mort. 

Tu touches à ce Silence archaïque, né des milliards d’années avant la Terre, solide comme un roc au milieu des bouleversements. 

Parfois, tout ce que tu peux faire, c’est respirer.
Et respirer encore.

F O S T E R

Livres conseillés nous vous présentons les liens Amazon ( liens affiliés) pour soutenir les auteurs mais vous pouvez vous procurer ces livres dans d’autres boutiques pour aider nos libraires/ Image Pixabay

Annonce

Publié par Teddy Tanier

Passionné par les poèmes depuis tout petit j'ai toujours aimé écrire seul dans la nuit quand la journée s'éteint. Car cette atmosphère me transporte et me fait voyager, elle m'inspire et me rassure. On peut encore rêver. J'aime l'art et particulièrement les livres c'est pour cela qu'Inspirant me permet de présenter des auteurs connus et moins connus pour faire partager ma passion et rendre hommage aux grands écrivains ou philosophes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’Or de vivre son humanité

Heureux maintenant

Heureux maintenant ou plus tard?