in

LA RENCONTRE DE DEUX ICEBERGS

Partager sur les réseaux sociaux
DEUX ICEBERGS
Image crédit : Pixabay

TOMBER EN AMOUR : LA RENCONTRE DE DEUX ICEBERGS

Nous aimons probablement tous tomber en amour, découvrir une nouvelle personne, la trouver extraordinaire, apprendre à l’apprivoiser.

Cette personne nous paraît charmante, aimable, agréable, intelligente et bien d’autres qualités que notre ex ne semblait plus avoir!

Et puis le temps passe et nous nous retrouvons un jour avec des enjeux similaires à notre dernière relation : lui aussi boit trop, elle aussi est volage, il ne veut pas s’engager lui non plus, elle est contrôlante elle aussi…
Que s’est-il passé au juste pour que nous nous retrouvions dans la même situation, ou à peu près?

Tomber en amour, c’est comme la rencontre de deux icebergs : nous tombons en amour avec la partie hors de l’eau mais inconsciemment, c’est la partie immergée qui nous a attirés.

Nos relations intimes sont celles qui représentent souvent nos plus grands défis sur le plan de notre évolution.

Deux êtres qui tombent en amour ont souvent les mêmes blessures d’enfance à guérir.

Annonce

Ils s’attirent parce que l’autre agira souvent inconsciemment comme miroir pour amener à un niveau conscient ce qui doit être guéri de part et d’autre.

Notre inconscient nous dirige bien plus que nous ne le pensons!
C’est souvent la partie inconsciente, nos souffrances non résolues qui nous poussent à faire des choix que nous croyons conscients.

Dans une nouvelle rencontre, nous sentons inconsciemment la partie immergée de l’autre, qui est attirée par notre propre partie sous l’eau, même si ces parties de nous agissent à notre insu.
Et c’est toute la partie de l’iceberg que nous ne voyons pas qui constituera notre véritable défi, à tous les deux.

On comprend mieux dans ces circonstances toute l’importance de guérir nos propres blessures, d’apprendre à nous aimer nous-mêmes afin d’attirer une personne plus en harmonie avec nous et de créer le pont entre nous deux.

C’est en guérissant nos propres blessures que nous connaîtrons enfin un autre type de relation, celle où nous pourrons cheminer à deux pour évoluer dans l’amour et la conscience, plutôt que d’attirer toujours le même type de relation qui nous renvoie à nos blessures dont nous devons finir, tôt ou tard, par prendre soin.

Savoir s’aimer d’abord, pour mieux aimer l’autre ensuite.

Diane GAGNON

Livres conseillés, cliquez sur l’image :

Annonce

Publié par Teddy Tanier

Passionné par les poèmes depuis tout petit j'ai toujours aimé écrire seul dans la nuit quand la journée s'éteint. Car cette atmosphère me transporte et me fait voyager, elle m'inspire et me rassure. On peut encore rêver. J'aime l'art et particulièrement les livres c'est pour cela qu'Inspirant me permet de présenter des auteurs connus et moins connus pour faire partager ma passion et rendre hommage aux grands écrivains ou philosophes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Franz Kafka

Un an avant sa mort, Franz Kafka a eu une expérience très inhabituelle.

une-déesse

Qu’est ce qu’une déesse