Avant de songer à réformer le monde

Teddy Tanier/ mars 28, 2017

Annonce

Annonce

Avant de songer  à réformer le monde, à faire des révolutions, à méditer de nouvelles constitutions, à établir un ordre nouveau, descendez dans votre cœur, faites-y régner l’ordre, l’harmonie, la paix. Ensuite seulement, cherchez autour de vous des âmes qui vous ressembleront et passez à l’action. »

Platon

Tout a déjà été dit, tout a déjà été véçu, tout a été déjà fait ;

Les civilisations ont disparues les unes après les autres et rien n’a hélas changé dans le comportement des Hommes ;

La vie est un éternel recommencement et la mort aussi ;

Nous ne maitrisons rien de l’avenir de l’Humanité si ce n’est le résultat de notre propre attitude, au quotidien, sur tous les plans, mais lorsqu’une civilisation laisse faire tout et n’importe quoi, alors elle court à sa perte : regardons l’histoire, elle n’est pas dépassée : elle est le reflet de notre devenir !

Biographie :

Platon est un philosophe grec connu et reconnu pour avoir notamment laissé une œuvre philosophique considérable, sous formes de dialogues.  Le monde sensible est, aux yeux de Platon, subordonné aux Essences ou Idées, formes intelligibles, modèles de toutes choses, qui sauvent les phénomènes et leur donnent sens.

Au sommet des Essences se trouve l’idée du Bien, qui les dépasse en dignité et en puissance : ce principe suprême se confond avec le divin.

Le dialogue au coeur de sa conception de la philosophie :

Platon a bien souvent présenté sa doctrine sous une forme particulière, celle du dialogue dans lequel  Socrate occupait une place plus que prédominante. En effet, Socrate était le maitre du philosophe, il incarnait, en quelques sorte, le « meneur de jeu », le “taon”, l’accoucheur des âmes, l’empêcheur de tourner en rond.

En rédigeant son œuvre de manière dialoguée, Platon a ainsi mis en évidence une dimension importante inhérente à la recherche du vrai : la connaissance ne s’acquiert qu’à deux (ou à plusieurs) et cette médiation du dialogue est seule en mesure de nous faire dépasser les opinions particulières pour nous faire accéder à l’universel.

Qu’est ce, en effet, qu’un dialogue ?

–          Quand deux individus  sont face à face et que deux types de croyances s’affrontent, en un débat organisé, cette discussion porte le nom de dialogue.

–          Mais le dialogue lui-même est un aspect rudimentaire de la dialectique qu’il faut maintenant définir et décrire.

Annonce

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*