Une femme qu’on dit forte,

Laurence Dupont/ janvier 3, 2019

Image crédit : depositphotos.com/

Une femme qu’on dit forte,


Est une femme qui a un seuil de résilience incroyable.

Elle sait mettre un genoux par terre quand il le faut mais se relève, parfois amochée, parfois pas.


Et fait de son mieux pour que son monde aille bien dans la limite du possible…

Forte…

Quand ils te voient comme une femme forte, ils pensent que vous n’avez besoin de rien ni de personne, vous pouvez tout supporter et surmonter tout ce qui arrive.

Que cela ne vous dérange pas d’être écouté, soigné ou choyé.

Quand ils vous voient comme une femme forte, ils cherchent juste à vous aider à porter leurs croix.

Ils vous parlent et ils pensent que vous n’avez pas besoin d’être entendus.

femme forte, ils cherchent juste à vous aider à porter leurs croix.
Ils vous parlent et ils pensent que vous n’avez pas besoin d’être entendus.

On ne demande pas à une femme forte si elle est fatiguée, souffre ou tombe, si elle a de l’anxiété ou de la peur.


L’important est qu’elle soit toujours là: un phare dans le brouillard ou un rocher au milieu de la mer.

La femme forte n’est pardonnée de rien. Si elle perd le contrôle, elle devient faible.


Si elle perd son sang-froid, elle devient hystérique.

Quand la femme forte disparaît une minute, elle est immédiatement perceptible, mais quand elle est là, sa présence est habituelle.

Mais la force nécessaire chaque jour pour être ce genre de femme n’a d’importance pour personne.

Honorez, reconnaissez, respectez et remerciez les femmes fortes de votre vie, car elles ont aussi besoin d’être retenues, aimées et sentent qu’elles peuvent se reposer.

Auteur Inconnu

Livres conseillés, cliquez sur l’image :

2 Comments

  1. Merci pour ce texte intéressant !

  2. J’en connais des « femmes fortes », celles qui portent tout, supportent tout, surtout pour ceux qui leur sont proches, enfants en particulier. Celles qui ne font su’aider, soutenir et se font reprocher tout quand elles ne peuvent pas ou ne peuvent plus. Celles qui combattent, se battent sans cesse au détriment même de leurs soucis personnels ou leurs propres intérêts. Celles qui plient et sont proches de la rupture. Il faut les reconnaître, les soutenir, les encourager, parfois aussi les encourager à cesser de porter ce lourd fardeau de ceux qui se reposent sur elle sans remerciement ni reconnaissance. Ces femmes fortes peuvent être brisées, totalement déstabilisées, abusées. Aidons les, soutenons les, même si elles veulent tout encaisser ! … Avant que tout s’écroule pour elle dans une quasi indifférence…

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*