in

Saphia Azzeddine : Une fois j’ai lu un livre en entier

Partager sur les réseaux sociaux

Saphia Azzeddine :

Une fois j’ai lu un livre en entier

Mes copains n’étaient pas là pour se foutre de moi, alors j’en ai ouvert un, j’ai même osé en lire quelques lignes.

Puis une page. Et j’en ai ouvert d’autres. Une fois, j’ai lu un livre entier.
J’apprenais qu’un homme pouvait prendre quatre cents pages pour dire à une femme qu’il l’aime.

Quatre cents pages avant le premier baiser, trois cents avant une caresse, deux cents pour oser la regarder, cent pour se l’avouer. A l’heure où on envoie des textos quand on a envie de b*, je trouvais ça prodigieux, vertigineux, fou, démesuré, extravagant, insensé, grandiose… »

Annonce

2ème extrait:

ls disent qu’il faut cacher ses ornements afin que l’homme n’ait pas de pensées inavouables.

C’est écrit comme ça et ça n’a l’air de déranger personne. C’est lui qui a des pensées inavouables et c’est moi qui dois me cacher. Ça n’a pas de sens.

De quel droit je deviendrais l’otage d’un homme qui ne sait pas se contrôler ?

C’est à l’homme de s’éduquer, ce n’est pas à moi de me cacher. Et s’il ne veut pas s’éduquer, je n’ai qu’un conseil: la douche froide. Je ne vois rien d’autre pour soulager vos pensées inavouables, messieurs.

Mais laissez-moi tranquille, moi et mes ornements, moi et mes cheveux, moi et ma chasteté! Si des chevilles vous font ba**, il est temps d’aller consulter. Pas moi. Vous. Pour troubles avancés de la zéz**. C’est une punition divine ce z***, ma parole!

Confidences à Allah de Saphia Azzeddine

3 ème extrait

Annonce

 » J’avais treize ans lorsqu’on me maria à un homme vieux et ventripotent. Il n’était pas si âgé à dire vrai, mais il avait le visage buriné par le vent affronté sur les bateaux de pêche. Il avait été pécheur avant d’être homme à tout faire.Il avait quarante-six ans.

Ce fut horrible de l’épouser. Répondre cela était trop attendu par mes détracteurs,alors je choisis de les renseigner sur une autre facette de mon mariage.

– Monsieur le juge, vous avez été charpentier n’est ce pas?Alors, essayer de faire rentrer une vis de 10 dans une cheville de 2. Voilà ce que je retiens de mon mariage avec cet homme si bon ».

Bilqiss de Saphia Azzeddine

Livres conseillés cliquez sur l’image :

Nationalité : France
Né(e) à : Agadir , le 12/12/1979

Biographie :

Saphia Azzeddine, qui est née au Maroc et a grandi à Ferney-Voltaire, est une romancière franco-marocaine. Elle est également scénariste, actrice et réalisatrice.

« Confidences à Allah », son premier roman (Éditions Léo Scheer, 2008), dont l’adaptation théâtrale a triomphé au festival d’Avignon et à Paris, l’a d’emblée imposée comme une des voix les plus singulières de sa génération.

Son film « Mon père est femme de ménage », tiré de son propre roman éponyme, reçoit le prix du public Europe 1 lors du Festival international du film de comédie de l’Alpe d’Huez en 2011.

En 2016, « Bilqiss » reçoit le Prix Littéraire des Lycéens et Apprentis de Bourgogne à Dijon.

Annonce

Publié par Laurence Baïdemir

Je suis toujours restée aussi passionnée par la lecture, et j'ai alors décidé de créer le site Inspirant en janvier 2017, afin d'inspirer les autres avec des œuvres très connues et d'autres qui méritent pleinement de l'être. J'espère que vous éprouverez le même plaisir que moi en les lisant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Caroline Desca

Caroline Desca : Toi qui souffre en ce moment, toi qui pense ne pas avoir d’importance

SI… TU SERAS UN HOMME, MON FILS