in

CE QUI EST :À chaque fois que nous refusons de vivre une expérience

Partager sur les réseaux sociaux

ce qui est

CE QUI EST

« À chaque fois que nous Refusons
de Vivre une.

Expérience telle qu’elle s’offre à nous, nous créons de la Souffrance.

Néanmoins, cette Souffrance prend Fin
lorsque nous Lâchons Prise

et que nous Acceptons la Réalité telle qu’elle est.

Accepter que la Vie se Déploie
Indépendamment de notre Volonté Personnelle.

Permet d’Éviter beaucoup de Souffrance.

Le rejet de CE QUI EST indique que nous sommes en Proie à notre Mental,

Coupés des Autres, de Nous-même
et du Mouvement Global de la Vie.

Annonce

La Liberté ne se trouve pas en Fuyant les Expériences
qui se Présentent à la Conscience,
mais en Plongeant Sans Réserve
dans l’Expérience, Ici et Maintenant.

Accepter CE QUI EST, c’est s’Ouvrir.

Cette Ouverture permet de Danser avec la Vie
Plutôt que de Lutter.

Aimer ce qui est, c’est dire oui aux expériences
puis, accepter de ressentir ce qu’elles font émerger en soi.

Aimer ce qui est, c’est s’incliner devant l’infinie grandeur
de la Vie qui nous traverse.

Aimer ce qui est aboutit sur une joie indicible,
c’est la voie royale pour vivre dans la paix et la sérénité. »

Livres conseillés nous vous présentons les liens Amazon ( liens affiliés) pour soutenir les auteurs mais vous pouvez vous procurer ces livres dans d’autres boutiques pour aider nos libraires / Image Depositphotos

Claudette Vidal

Annonce

Publié par Teddy Tanier

Passionné par les poèmes depuis tout petit j'ai toujours aimé écrire seul dans la nuit quand la journée s'éteint. Car cette atmosphère me transporte et me fait voyager, elle m'inspire et me rassure. On peut encore rêver. J'aime l'art et particulièrement les livres c'est pour cela qu'Inspirant me permet de présenter des auteurs connus et moins connus pour faire partager ma passion et rendre hommage aux grands écrivains ou philosophes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Il faut que tu saches, je me suis battue avec moi-même

– Grand-mère, personne ne me comprend !