in

Clarissa Pinkola : Femmes qui courent avec les loups

Partager sur les réseaux sociaux
Clarissa Pinkola

La femme qui récupère sa nature sauvage est comme les loups. Elle court, danse, hurle avec eux.

Elle est débordante de vitalité, de créativité, bien dans son corps, vibrante d’âme, donneuse de vie. Il ne tient qu’à nous d’être cette femme-là.

~Clarissa Pinkola Estés

Femmes qui courent avec les loups de Clarissa Pinkola Estés :

Pour éviter de jouer les petites marchandes d’allumettes,

il faut impérativement effectuer un geste essentiel.

Il faut refuser de perdre votre temps avec ceux qui ne vous soutiennent

pas dans votre art, dans votre vie.

Annonce

C’est dur mais c’est vrai.

Sinon, vous allez mener une vie réduite qui va geler toute pensée,

tout espoir, vos dons, l’écriture, la peinture, le théâtre, la danse.

Femmes qui courent avec les loups de Clarissa Pinkola Estés :

J’espère que vous allez laisser les histoires, c’est à dire la vie, vous arriver, que vous allez travailler avec ces histoires issues de votre existence -la votre, pas celle de quelqu’un d’autre- les arroser de votre sang et de vos larmes et de votre rire, jusqu’à ce qu’elles fleurissent et que vous fleurissiez pleinement à votre tour. C’est là la tâche, l’unique tâche.

Femmes qui courent avec les loups de Clarissa Pinkola Estés :

Souvent ces femmes étaient des artistes

qui tentaient de se montrer raisonnables

en consacrant 80 % de leur temps

à des tâches qui tuaient dans l’oeuf, jour après jour,

leur créativité.

On retrouve une constante :

on leur a fait remarquer très précocement qu’elles étaient

différentes avec connotation péjorative.

En fait, elles étaient passionnées, curieuses, particulières

et dans le droit-fil de leurs instincts.

Annonce

Femmes qui courent avec les loups de Clarissa Pinkola Estés :

Si tu ne vas pas dans les bois, jamais rien n’arrivera, jamais ta vie ne commencera. Va dans les bois, va.

Femmes qui courent avec les loups de Clarissa Pinkola Estés :

Poser des questions, raconter des histoires, travailler de ses mains : tout cela participe de la création de quelque chose et ce quelque chose, c’est l’âme. A chaque fois que nous nourrissons l’âme, il est sûr qu’elle va croître.

Femmes qui courent avec les loups de Clarissa Pinkola Estés :

Nous mourons d’envie d’avoir une nouvelle vie. Nous brûlons de retrouver la mer. Nous vivons jusqu’au mois suivant, jusqu’à la fin du semestre, nous avons hâte que l’hiver soit fini pour revivre de nouveau, dans l’attente d’une date future où nous serons libres de faire des choses extraordinaires, nous sommes sûres de mourir si nous ne faisons pas telle ou telle chose. Il y a là quelque chose comme du deuil. Il y a une angoisse, une désespérance, une nostalgie, de longs séjours auprès de la fenêtre. Et ce n’est pas un malaise temporaire. Cela dure et cela croit avec le temps.`

Annonce

Femmes qui courent avec les loups résumé :

Chaque femme porte en elle une force naturelle, instinctive, riche de dons créateurs et d’un savoir immémorial. Mais la société et la culture ont trop souvent muselé cette  » Femme sauvage » afin de la faire entrer dans le moule réducteur des rôles assignés. Psychanalyste et conteuse, fascinée par les mythes et les légendes, auteur également du Jardinier de l’Eden, Clarissa Pinkola Estés nous propose de retrouver cette part enfouie, pleine de vitalité et de générosité, vibrante, donneuse de vie.

A travers des « fouilles psycho-archéologiques » des ruines de l’inconscient féminin, en faisant appel au traditions et aux représentations les plus diverses, de la Vierge Marie à Vénus, de Barbe-Bleu à la petite marchande d’allumettes, elle ouvre la route et démontre qu’il ne tient qu’à chacune de retrouver en elle la Femme sauvage.
Best-seller aux Etats-Unis, ce livre exceptionnel est destiné à faire date dans l’évolution contemporaine de l’identité féminine.

Annonce

BIOGRAPHIE
Né(e) le : 27-01-1945
Biographie :

Clarissa Pinkola Estés est née aux États-Unis dans une famille d’origine hongroise.

Diplômée en ethnologie et en psychologie clinique, elle est connue pour être une conteuse et une psychanalyste. Elle a été directrice de l’ Institut C.G.Jung de Denver et est à l’origine de la création du concept de femme sauvage, un des archétypes féminins.

Ses écrits en psychologie s’intéressent aux problématiques féminines et sont très influencés par Carl Gustav Jung. Ils la situent dans un nouveau courant du féministe contemporain, où les femmes doivent se connaitre pour leur bien. Ce positionnement est proche de l’auteure féministe, elle aussi jungienne, Eliane Jung-Fliegans.

Clarissa Pinkola Estés est l’auteur de plusieurs ouvrages, étudiant les grands archétypes féminins qu’elle explore dans un livre intitulé Femmes qui courent avec les loups publié en 1992. Elle a aussi écrit Le Jardinier de l’Eden et Le Don de l’histoire.
Publie en mai 2006, « La Danse des grand-mères », les Femmes qui courent avec les loups » atteignent leur maturité Clarissa Pinkola Estés développe son concept du vivre pleinement en contant une tradition ancienne, un message métaphorique « sur la jeunesse de l’âge mur et la maturité de la jeunesse. » Source : wikipedia

Livres conseillés, cliquez sur l’mage ( liens affiliés) :

Publié par Laurence Baïdemir

Je suis toujours restée aussi passionnée par la lecture, et j'ai alors décidé de créer le site Inspirant en janvier 2017, afin d'inspirer les autres avec des œuvres très connues et d'autres qui méritent pleinement de l'être. J'espère que vous éprouverez le même plaisir que moi en les lisant.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je me choisis

Et il arrive un jour, où la vie, la tendre vie, nous met en présence de l’autre.

Personne n’est réellement ce qu’il a l’air d’être.