in

Comment t’aimer ? La transformation de nos pensées nous mène presque toujours à la guérison

Partager sur les réseaux sociaux

La transformation de nos pensées nous mène presque toujours à la guérison.
Nous créons notre réalité. Rien ni personne ne possède le moindre pouvoir sur nous, car « nous » sommes les seuls à gérer notre pensée. 

Si nous parvenons à rendre notre pensée harmonieuse et équilibrée, il en ira de même pour notre vie.

Ce livre a connu un immense succès et est l’un des livres phares de la pensée positive. 

Annonce

1. Cesse toute critique. La critique ne change jamais rien. Refuse de te critiquer. Accepte-toi exactement comme tu es. Tout le monde change. Quand tu te critiques, tes changements sont négatifs. Quand tu t’approuves, tes changements sont positifs.

2. Ne te fais pas peur. Cesse de te terroriser par tes pensées. C’est une façon de vivre effroyable. Trouve une image mentale qui te donne du plaisir. Déconnecte tes pensées de peur pour laisser place aux pensées te donnant du plaisir.

3. Sois doux, bienveillant et patient. Sois doux avec toi-même. Sois bienveillant avec toi-même, tandis que tu apprends les nouvelles façons de penser. Traite-toi comme quelqu’un que tu aimes profondément.

4. Sois bienveillant envers ton mental. T’auto-détester n’est que détester tes propres pensées. Ne te hais pas d’avoir ces pensées. Change doucement tes pensées.

5. Fais l’éloge de toi-même. Les critiques ébranlent ton esprit. Les louanges le fortifient. Fais l’éloge de toi-même autant qu’il t’est possible. Dis-toi à quel point tu fais bien chaque petite chose de la vie

Annonce

6. Crée tes propres moyens de soutien. Trouve des moyens de te soutenir. Ouvre-toi à tes amis et permets-leur de t’apporter leur aide. C’est une force de pouvoir demander de l’aide quand tu en as besoin.

7. Aime tes côtés négatifs. Reconnais que tu les as créés pour remplir un besoin. Maintenant, tu es en train de trouver des moyens nouveaux et positifs pour remplir ces besoins. Avec amour, laisse partir ces anciennes tendances négatives.

8. Prends soin de ton corps. Etudie l’alimentation saine. De quel genre d’alimentation ton corps a-t-il besoin pour avoir de la vitalité et une énergie optimale ? Etudie le mouvement. Quel genre d’exercice te donne du plaisir ? Chéris et vénère le temple dans lequel tu vis.

9.Travaille devant le miroir. Regarde-toi dans les yeux, souvent. Exprime le sens croissant de l’amour que tu te dédies. Pardonne-toi de te regarder dans le miroir. Parle avec tes parents en regardant dans le miroir. Pardonne-leur aussi. Et, au moins une fois par jour, dis-toi « Je t’aime, je t’aime réellement ».

Annonce

10. Fais le maintenant. N’attends pas d’être guéri, d’avoir perdu du poids, d’avoir trouvé un nouveau travail ou des nouvelles relations. Commence maintenant. Fais de ton mieux.

Transformez votre vie de Louise Hay

Ce livre est un best de l’épanouissement personnel, il contient des exercices clairs et est illustré d’exemples concrets. La vie de Louise Hay est également très inspirante! En adoptant une autre façon de voir la vie, de manière active et non subie notamment grâce aux affirmations positives, il est possible de changer réellement sa vie, et ainsi avoir des relations plus épanouies, une meilleure santé (en effet, la principale cause de certaines maladies viendrait de soi, de ses schémas intérieurs, ses blocages…), et une meilleure estime de soi (ou amour de soi).

Livres conseillés cliquez sur l’image ( liens affiliés) Image Pixabay

Publié par Teddy Tanier

Passionné par les poèmes depuis tout petit j'ai toujours aimé écrire seul dans la nuit quand la journée s'éteint. Car cette atmosphère me transporte et me fait voyager, elle m'inspire et me rassure. On peut encore rêver. J'aime l'art et particulièrement les livres c'est pour cela qu'Inspirant me permet de présenter des auteurs connus et moins connus pour faire partager ma passion et rendre hommage aux grands écrivains ou philosophes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pardonner quelqu’un ne veut pas dire pardonner son comportement.

On peut comparer l’ego à un voisin à qui nous aurions donné beaucoup de place