in

Eric-Emmanuel Schmitt : Je suis optimiste parce que…

Partager sur les réseaux sociaux

Je suis optimiste parce que je trouve le monde cruel, injuste, indifférent.

Je suis optimiste parce que j’estime que la vie est trop courte, limitée, douloureuse.

Je suis optimiste parce que j’ai fait le deuil de la connaissance, que je sais désormais que je ne saurai jamais.

Je suis optimiste parce que je pense que tout équilibre est fragile et provisoire.

Je suis optimiste parce que je ne crois pas qu’il y ait des progrès automatiques, nécessaires, inéluctables, je ne crois pas qu’il y ait de progrès sans moi, sans nous, sans notre volonté et notre sueur.

Je suis optimiste parce que je crains que le pire n’arrive et que je ferai tout pour l’éviter.

Annonce

Je suis optimiste parce que c’est la seule proposition intelligente que le tragique m’inspire.

Je suis optimiste parce que c’est la seule action cohérente que le désespoir me souffle.

Je suis optimiste parce que c’est le seul pari logique que mon esprit peut faire.

Si le destin me prouve que j’ai eu raison d’avoir confiance, j’aurai gagné, et si le destin me prouve que j’ai eu tort, je n’aurai rien perdu, mais j’aurai eu une meilleure vie, plus utile, plus généreuse.

Eric-Emmanuel Schmitt

ÉricEmmanuel Schmitt, né le 28 mars 1960 à Sainte-Foy-lès-Lyon (Rhône), est un dramaturge, nouvelliste, romancier, réalisateur et comédien franco-belge.

Livres conseillés cliquez sur l’image ( liens affiliés) Image Pixabay

Publié par Teddy Tanier

Passionné par les poèmes depuis tout petit j'ai toujours aimé écrire seul dans la nuit quand la journée s'éteint. Car cette atmosphère me transporte et me fait voyager, elle m'inspire et me rassure. On peut encore rêver. J'aime l'art et particulièrement les livres c'est pour cela qu'Inspirant me permet de présenter des auteurs connus et moins connus pour faire partager ma passion et rendre hommage aux grands écrivains ou philosophes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

espoir

Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir

Plus je vieillis, plus j’apprécie les samedis matin