in

Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir

Partager sur les réseaux sociaux

Le seul survivant d’un naufrage a été emporté par les vagues sur une petite île déserte.

Seul, découragé, il prie tous les jours que quelqu’un vienne le sauver.

Mais l’horizon n’est qu’une ligne bleue, désespérément bleue…

Alors, pour ne pas mourir de faim, l’homme chasse.

Et pour se mettre à l’abri, il se construit une méchante hutte à l’aide de longues feuilles de palmiers.
Après plusieurs jours de travail assidu, son abri de fortune tient à peu près debout.

Annonce

Fier de son ouvrage, il part à la chasse, mais à la mi-journée, un orage effroyable le surprend et il revient en courant vers sa hutte.

Trop tard ! Elle a pris la foudre et le feu la consume…

Il se sentait déjà terriblement malchanceux de se retrouver seul, égaré sur une île déserte, et voilà que le pire lui arrive : il a tout perdu dans cet incendie.

Après le choc initial, le chagrin et bientôt la colère l’habitent.

À genoux sur la plage, l’homme hurle sa détresse : “Mon Dieu, comment peux-tu me faire ça ?“.

Puis, découragé, anéanti par la fatigue et la colère, il s’endort sur le sable.

Très tôt, le lendemain matin, il est réveillé par un bruit sourd… un moteur…

Il bondit sur ses jambes : un cargo approche de son île ! Ça y est, il est sauvé !

Une fois en sécurité sur le bateau, le naufragé demande au capitaine : « Comment saviez-vous que je me trouvais ici ? »

Annonce

Et le capitaine de lui répondre : « Nous avons vu votre signal de fumée. »

La vie nous confronte tous les jours à une série de grandes opportunités brillamment déguisées en situations qui semblent compliquées.

Un imprévu sur votre chemin peut être considéré comme un obstacle, mais il peut être également une nouvelle chance, un levier…

Après une épreuve, regardez calmement la situation et prenez du recul, car il y a souvent du positif à en tirer…

Livres conseillés cliquez sur l’image ( liens affiliés) Image Pixabay

Publié par Teddy Tanier

Passionné par les poèmes depuis tout petit j'ai toujours aimé écrire seul dans la nuit quand la journée s'éteint. Car cette atmosphère me transporte et me fait voyager, elle m'inspire et me rassure. On peut encore rêver. J'aime l'art et particulièrement les livres c'est pour cela qu'Inspirant me permet de présenter des auteurs connus et moins connus pour faire partager ma passion et rendre hommage aux grands écrivains ou philosophes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le conte inspirant des 2 chiens qui entrent successivement dans une pièce

Eric-Emmanuel Schmitt : Je suis optimiste parce que…