in

 » Parfois, quand tu cesses d’essayer de sauver les gens, ils n’aiment pas ça.

Partager sur les réseaux sociaux
essayer de sauver les gens
Image crédit : Depositphotos

Parfois, quand tu cesses d’essayer de sauver les gens, ils n’aiment pas ça.

Ils te traitent de sans cœur, de méchant, de traître.

Au lieu d’aller à la rencontre de leurs propres sentiments de rejet, de peur et de honte, ils essaient de te culpabiliser.

Ils se déchaînent : Ils t’accusent de leur malheur.

Ils veulent le retour du  » vieux toi  » ; ils veulent le toi de leur fantasme.

Ils veulent leur sauveur.

Ils ne veulent pas de ta personne, ils veulent que tu entretiennes leur rêve.

La leçon la plus libératrice que tu apprendras jamais : Personne ne peut te rendre heureux.

Annonce

Et tu n’es pas responsable du bonheur des autres.

Tu es libre.

La liberté est ta nature, et l’a toujours été.

Alors, comme le Soleil, tu brilles.

Tu n’attends pas que les autres brillent, tu n’as pas besoin d’une excuse pour briller, tu brilles simplement.

Tu ne te sens pas responsable de tous les soleils qui n’ont pas encore découvert leur propre éclat.

Tu brilles simplement.

Tu marches sur ton chemin avec courage.

Tu enseignes par l’exemple.

Et si d’autres sont contrariés par ton éclat, s’ils te jugent, s’ils deviennent jaloux, s’ils t’attaquent pour ne pas faire d’eux le centre de ton monde, c’est OK.

C’est leur affaire.

C’est leur chemin, leur douleur à traiter et à ressentir.

Annonce

Tu leur souhaites bonne chance.

Tu leur témoignes de la compassion, peut-être.

Mais tu ne leur appartiens plus.

Tu es libre.

On peut aimer les autres suffisamment pour les laisser partir.

Car le véritable amour a le parfum de la liberté dans un sentiment exaltant d’immensité. « 

~Jeff Foster

Livres conseillés cliquez sur l’image :

Annonce

Publié par Teddy Tanier

Passionné par les poèmes depuis tout petit j'ai toujours aimé écrire seul dans la nuit quand la journée s'éteint. Car cette atmosphère me transporte et me fait voyager, elle m'inspire et me rassure. On peut encore rêver. J'aime l'art et particulièrement les livres c'est pour cela qu'Inspirant me permet de présenter des auteurs connus et moins connus pour faire partager ma passion et rendre hommage aux grands écrivains ou philosophes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

souvenir de mon passé

Je laisse derrière moi ces vieux vêtements, ces manteaux que je portais en souvenir de mon passé.

pas avoir de place

Pendant des années j’ai eu l’impression de ne pas avoir de place et cela se vérifiait :