in

Et puis au milieu du monde, il y a une personne…

Partager sur les réseaux sociaux

milieu du monde

Je crois que l’amitié, comme l’amour, demande presque autant d’art qu’une figure de danse réussie ! Il y faut beaucoup d’élan et de retenue, beaucoup d’échanges et de paroles et même beaucoup de silences.Et surtout, beaucoup de respect…

Marguerite Yourcenar

Et puis au milieu du monde, il y a une personne…

Quelqu’un qui t’aide à devenir meilleure sans même qu’il ne le sache,

celui qui ne dit pas grand chose mais qui te montre assez,

celui qui t’évite sans le vouloir les faux pas que tu ne pourrais rattraper,

celui qui ne donne pas de rêves mais te permet d’être bien tout simplement,

celui avec qui t’as pas envie d’exceptionnel parce que le quotidien suffit bien,

celui qui ne demande rien mais dont tu as envie de prendre soin,

Annonce

celui qui se fiche de ce que tu fais parce qu’il accepte qui tu es,

celui qui ne précipite rien parce qu’il respecte ton chemin,

celui qui te permet l’envie de rester contre le besoin de t’enfuir,

celui qui n’a pas besoin de chichi parce qu’il porte le simple… très très bien !

Au milieu du monde, il y a une personne.

Cette personne imparfaite parfaitement faite pour toi, pour un temps de vie… au moins

~Alexandra Julien

Livres conseillés nous vous présentons les liens Amazon ( liens affiliés) pour soutenir les auteurs mais vous pouvez vous procurer ces livres dans d’autres boutiques pour aider nos libraires / Image Pixabay

Annonce

Publié par Teddy Tanier

Passionné par les poèmes depuis tout petit j'ai toujours aimé écrire seul dans la nuit quand la journée s'éteint. Car cette atmosphère me transporte et me fait voyager, elle m'inspire et me rassure. On peut encore rêver. J'aime l'art et particulièrement les livres c'est pour cela qu'Inspirant me permet de présenter des auteurs connus et moins connus pour faire partager ma passion et rendre hommage aux grands écrivains ou philosophes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

pas abuser

Grâce à Dieu, je vais mourir. Le dernier texte de Jean d’Ormesson

attache plus

Je ne m’attache plus car je sais que les gens finissent toujours par partir…