Et puis un jour, il faudra oublier… Oublier pour ne pas tomber…

Laurence Baïdemir/ décembre 28, 2017


Image crédit : Pixabay

Et puis un jour, il faudra oublier… Oublier pour ne pas tomber…

Alors un jour on oubliera, comme on oublie es dates historiques, les poésies apprises par coeur à l’école, les paroles de chansons que l’on écoutait des centaines de fois, la date d’anniversaire de notre meilleure copine au collège, l’odeur de notre première voiture, le parfum de notre enfance… On oubliera les moments passés ensemble, les papillons dans le ventre, les yeux qui pétillent, la douceur de sa main dans le mienne, le goût de ses lèvres, l’odeur de sa peau, le temps qui nous échappe, les rires, la complicité, les instants de silence. On oubliera l’image que l’on se donne l’un à l’autre, la sensation de se sentir chez soi l’un avec l’autre. On oubliera…

On oubliera par ce que ça fait trop mal de se rappeler… Et puis, à force d’oublier, on se rappellera de tout, qu’entre nous c’est une évidence.

Ludivine Delaune.

2 ème extrait :

Je ne sais pas de quoi demain sera fait, mais je me sens bien lorsque tu es là.Cette soirée avec toi dans mon univers, M’a appris qu’il ne suffisait pas de donner à une femme une maison. Il faut qu’elle se sente chez elle juste en étant avec toi. Il ne suffit pas de la rendre mère, il faut qu’ elle se sente femme avant tout. Il ne suffit pas d’ être gentil et physiquement présent , il faut savoir lui dire non, lui parler, la faire rire, la faire devenir elle. Il ne suffit pas d’ être aimant devant tout le monde, il faut lui montrer qu’elle compte pour elle-même, que tu l’aime pour ce qu’elle est et non pour ce qu’elle représente face aux autres.

3 ème extrait :

Ne me parle pas de ma vie d’hier ni de celle que je vais reprendre dans deux jours. Parle-moi seulement de maintenant, de ta main dans la mienne, de ton corps sur le mien. S’il te plaît…. Aide-nous à faire de cette rencontre une parenthèse inattendue. San promesses, ni regrets. Laisse-moi être juste moi, sans rien attendre d’autre. Prends-moi telle que je suis aujourd’hui, devant toi, et pas comme celle que je suis tous les jours.

4 ème extrait :

Et puis un jour, tu as débarqué dans ma vie et tu me combles. La vie est trop courte, ou trop longue, pour ne pas essayer de la rendre belle.

Extrait de Et puis un jour :

Résumé :
Sarah a trente ans et a oublié d’exister par elle-même. Plongée dans ses obligations, elle survit au lieu de vivre…
Gino enchaîne les conquêtes, ne touche plus aux sentiments. Il s’est forgé une carapace d’homme à femmes. Il a choisi de vivre à moitié plutôt que de tout donner…
Jamais ils n’auraient dû se croiser…
Et puis un jour…
Livres conseillés, cliquez sur l’image :


Notez cet article

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*