in

Hommage à mon mental, toi mon bien-aimé serviteur

Partager sur les réseaux sociaux

Ô mon mental, toi mon bien-aimé serviteur

Tu as été abusivement utilisé par un maître excessif
Pardonne-moi ces abus.

Dorénavant tu travailleras beaucoup moins,
Et dans des conditions favorables.

Annonce

Tu seras interpellé uniquement pour les tâches qui te siéent.
Tu pourras te reposer longuement
Et profiter de ton ami le silence
Que tu as trop peu fréquenté.

Je t’ai confié la lourde tâche de me rappeler sans cesse ce que je dois faire
De m’aider à réfléchir sur les idées que je voulais élucider

Mais surtout, comme un esclave, j’ai exigé de toi que tu travailles sans relâche.

Je t’ai donné le lourd mandat de réagir sur tout ce que je vois, entends, goûte et ressens
Même quand tu n’avais pas de tâches à effectuer, tu continuais de t’épuiser à travailler 
Car j’oubliais de te mettre au repos

Ou bien, je ne savais pas comment mettre fin à tes activités.
Je t’ai demandé de résoudre des problèmes qui ne sont pas de ton ressort
Désolée, je ne connaissais pas tes limites

Je me suis adressée à la mauvaise enseigne.

J’aurais dû savoir que tu n’as pas été créé pour résoudre le mystère de l’existence
Faisant toi-même partie de l’existence.

J’ai compris que pour ces questions je dois m’adresser à une autre instance
mon âme.

Malgré sa gentillesse et sa disponibilité illimitée
Je me suis parfois sentie intimidée à l’idée de l’interpeller

Annonce

Nous nous sommes parlé et je me sens maintenant plus à l’aise de m’adresser à elle.
Désormais, je vais utiliser la voix du cœur

Le cœur jouit d’un système de régénération instantané et illimité,
Il ne se fatigue donc jamais.

Tu t’es épuisé à la tâche sans jamais te plaindre
Même fatigué, tu assumais tes responsabilités sans laisser entrevoir ton épuisement.
Je continuerai de t’utiliser pour mettre en mots, comprendre ou réfléchir

Je ne peux me passer de toi, tu sais.
Je serai aussi plus sélective dans le choix dans mes demandes.

Bon repos, Ô mon mental !

Jouis de ces nombreux instants de douceur qui t’attendent 
Et reçois ma gratitude infinie pour ta collaboration plus qu’exceptionnelle.

Auteur du texte : Claudette Vidal 

Livres conseillés cliquez sur l’image ( liens affiliés) Image Pixabay

Publié par Teddy Tanier

Passionné par les poèmes depuis tout petit j'ai toujours aimé écrire seul dans la nuit quand la journée s'éteint. Car cette atmosphère me transporte et me fait voyager, elle m'inspire et me rassure. On peut encore rêver. J'aime l'art et particulièrement les livres c'est pour cela qu'Inspirant me permet de présenter des auteurs connus et moins connus pour faire partager ma passion et rendre hommage aux grands écrivains ou philosophes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

JE CONSENS A RECEVOIR DE L’AMOUR

Lorsqu’une femme se réveille et laisse partir le besoin de se couvrir ou de se défendre