in

J’ai appris une chose : c’est que peu importe ce qui arrive, la vie continue quand même, et demain ira mieux.

Partager sur les réseaux sociaux

J'ai appris une chose

Image crédit : depositphotos.com/
Annonce

J’ai appris une chose : c’est que peu importe ce qui arrive, ou à quel point aujourd’hui semble éprouvant, la vie continue quand même, et demain ira mieux.

J’ai appris que ‘gagner sa vie’ est bien différent de ‘faire sa vie’.

J’ai appris que la vie nous donne parfois une deuxième chance.

J’ai appris que même si j’ai des douleurs, je n’ai pas besoin d’en être une.

J’ai appris que les gens vont oublier ce que tu as dit,
les gens vont oublier ce que tu as fait, mais les gens n’oublieront jamais comment ils se sont sentis avec toi.

[Maya Angelou]

Les gens oublieront ce que vous avez dit, ils oublieront ce que vous avez fait, mais n’oublieront jamais ce que vous leur avez fait ressentir.

[Maya Angelou]

Je sais pourquoi chante l’oiseau en cage de Maya Angelou:

Un matin,au moment où je quittais la maison,elle me dit:  » La vie te donnera exactement ce que tu y apporteras. Mets tout ton coeur dans tout ce que tu fais, prie et puis attends.  »

Annonce

Je sais pourquoi chante l’oiseau en cage de Maya Angelou:

[…] tu n’as pas à te soucier de faire ce qu’il faut. Si tu en as envie, alors tu le fais sans y penser.

Lettre à ma fille de Maya Angelou:

Tu ne peux contrôler tous les événements qui t’arrivent, mais tu peux décider de ne pas être réduite à eux. Essaie d’être un arc-en-ciel dans le nuage d’autrui. Ne te plains pas. Fais tout ton possible pout changer les choses qui te déplaisent et si tu ne peux opérer aucun changement, change ta façon de les appréhender.

Lady B de Maya Angelou :

L’hiver à Stockholm est à peine endurable. Le froid assaille le corps et l’obscurité attaque l’âme. En hiver, le soleil se lève – au moins essaie désespérément de se lever – autour de dix heures. À trois heures de l’après-midi, il retourne honteusement dans l’obscurité, où il reste caché jusque vers dix heures le lendemain matin, quand il essaie de nouveau de briller.

Tant que je serai noire de Maya Angelou:

J’avais envie d’être une bonne épouse et de combler mon homme en tenant une maison impeccable, mais la vie ne se résumait pas qu’à deux rôles : Être une ménagère accomplie et une chatte ambulante.

Annonce

Tant que je serai noire de Maya Angelou:

Quant aux Etats-Unis, Georges Bernard Shaw avait eu raison de les décrire comme « le seul pays à être passé directement de la barbarie à la décadence sans avoir connu la civilisation ».

Lady B de Maya Angelou:

Le jour où je quittai sa maison, maman me libéra en me démontrant qu’elle était de mon bord. Je me rendis compte qu’elle m’était devenue très proche et qu’elle m’avait libérée. Elle m’avait libérée d’une société qui aurait voulu que je me voie comme la plus inférieure des inférieurs. Elle m’avait libérée pour que je puisse vivre ma vie (p. 73)

Livres conseillés, cliquez sur l’image :

Annonce

Biographie :

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Saint-Louis, Missouri , le 04/04/1928
Mort(e) le : 28/05/2014
Biographie :

Maya Angelou, de son vrai nom Marguerite Johnson, est une poétesse, écrivain, actrice et militante afro-américaine.

Elle est une figure importante du mouvement américain pour les droits civiques. Elle est devenue une figure emblématique de la vie artistique et politique outre-Atlantique où ses livres sont au programme des écoles.

Maya Angelou est connue pour ses œuvres autobiographiques I Know Why the Caged Bird Sings (1969) et All God’s Children Need Traveling Shoes (1986).
Son recueil de poèmes Just Give Me a Cool Drink of Water Fore I Die (1971) a été proposé pour le prix Pulitzer.
En 1993, Maya Angelou a lu son poème On the Pulse of Morning à la demande de Bill Clinton lors de son discours inaugural.

De plus, en 2008, comme de nombreux leaders afro-américains historiques elle a apporté son soutien à Hillary Clinton lors des primaires du Parti démocrate pour l’élection présidentielle américaine avant de se ranger du côté de Barack Obama.
Elle a influencé de nombreuses personnalités noires américaines dont la journaliste Oprah Winfrey qui fait souvent référence à elle
Ses premiers ouvrages traduits en français ont été publiés en 2008 par l’éditeur canadien Les Allusifs avec Tant que je serai noire (2008) et Je sais pourquoi chante l’oiseau en cage ( 2008).

Le 28 mai 2014, Maya meurt des suites d’une longue maladie, après avoir été trouvée inconsciente dans sa maison de Wintson-Salem en Caroline du Nord, quelques jours après avoir annulé une apparition au Beacon Awards de Houston où elle devait être honorée. Elle avait 86 ans.

Source : Wikipédia

Publié par Laurence Baïdemir

Je suis toujours restée aussi passionnée par la lecture, et j'ai alors décidé de créer le site Inspirant en janvier 2017, afin d'inspirer les autres avec des œuvres très connues et d'autres qui méritent pleinement de l'être. J'espère que vous éprouverez le même plaisir que moi en les lisant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

je te quitte

Je ne suis jamais sortie avec toi, mais je te quitte.

Pourtant je m'élève

Pourtant je m’élève : Vous pouvez me rabaisser pour l’histoire