Partager sur les réseaux sociaux
Annonce

prendre soin de mon enfant intérieur

La femme que je suis devenue est une femme qui ne se laisse plus piétiner et écraser comme par le passé.

Avant, je cédais à des tas de personnes souvent mal intentionnées qui profitaient de mon manque d’estime de moi pour abuser de ma présence, de ma générosité ou de ma naïveté dans le but de me vider de ma substance afin de remplir la leur.

Je n’y voyais souvent que du feu, pourtant quelque chose en moi sentait bien que ce n’était pas normal.

Souvent je me voyais commettre des actions qui ne faisaient pas partie de ma morale, mais qui m’amenaient par la suite à me détester et à me dévaloriser.

Je me sentais souvent comme « possédée » et « contrainte » à agir contre ma propre volonté, comme si quelqu’un ou quelque chose en moi avait décidé d’obtempérer contre mon gré.

J’ai maintenant compris que ces énergies reflétaient le grand manque d’amour que j’ai de moi-m’aime.
Enfant, je n’ai pas reçu de mes parents toute l’attention, toute l’approbation et toute la validation dont j’aurais tant eu besoin de leur part.

Annonce

Cette petite partie en moi qui s’est sentie inutile et inexistante aux yeux de ses parents s’est d’abord mise en retrait en se faisant toute petite et en s’assurant de ne « déranger » personne pour ensuite tenter de récupérer plus tard de la part des autres l’approbation et la validation dont elle a cruellement manqué.

Mais cette petite fille n’a pas le discernement nécessaire pour savoir qu’elle tombe souvent sur des personnes hautement toxiques qui veulent juste profiter d’elles.

Aujourd’hui je décide de devenir le père et la mère de cette petite fille qui sommeille au fond de moi, souvent blottie et réfugiée au plus profond de mes entrailles.

Je décide de la protéger de toute personne toxique et néfaste à son évolution et qui tenterait d’abuser d’elle, quelle que soit la façon dont cela pourrait se présenter.

Je tente de l’apprivoiser petit à petit comme un moineau blessé, tombé de son arbre et que personne n’est venu chercher depuis longtemps et qui est presque sans vie, agonisant sous le poids des années qui passent.

J’ai le sentiment que cela ne sera pas toujours facile et que de temps en temps je l’oublierais de nouveau.
Mais je sais que tant que je la fuirais, comme ses parents l’ont fait, elle se retournera contre moi en me faisant me sentir mal et en sabotant toutes mes tentatives de réussite comme pour me dire « tu ne vaux pas mieux qu’eux, alors je ne vois pas pourquoi je t’aiderais à réaliser tes désirs ».

Auteur du texte : Maud Albertini

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Accueil » Philosophie » Je décide de prendre soin de mon enfant intérieur

Je décide de prendre soin de mon enfant intérieur