in

Pouvez-vous …. Me tenir la main pendant un petit moment ?

Partager sur les réseaux sociaux

POUVEZ-VOUS ….

Me tenir la main pendant un petit moment ?

Je n’ai pas besoin que vous me sauviez

Je n’ai pas besoin que vous répariez quoi que ce soit

Je n’ai pas besoin de vous pour faire disparaitre ma douleur

Mais pouvez-vous tout simplement me tenir la main ?

Je n’ai pas besoin de vos mots

Annonce

Ni de vos pensées

Ni de vos épaules pour me porter

Mais pouvez-vous vous asseoir ici un moment avec moi ?

Pendant que mes larmes coulent

Pendant que mon cœur est brisé.

Pendant que mon esprit me joue des tours ?

Pouvez-vous par votre simple présence me faire savoir que je ne suis pas seul, alors que j’erre dans mon inconnu intérieur ?

Car ces ténèbres sont les miennes et je dois les affronter.

Ma douleur c’est à moi de la ressentir.

Et mes blessures sont les miennes pour guérir.

Mais pouvez-vous vous asseoir avec moi ici, pendant que tout cela remonte en moi ?

Car je suis lumineux grâce à mon obscurité.

Magnifique grâce à mes brisures.

Annonce

Et fort grâce à l’amour qui est en moi.

Mais prendrez-vous ma main avec amour, quand je voyage parfois dans le noir ?

Je ne vous demande pas d’enlever mes ténèbres.

Je ne m’attends pas à ce que vous illuminiez ma journée.

Et je ne crois pas que vous puissiez réparer ma douleur.

Mais j’aimerais sûrement que vous puissiez juste vous asseoir un moment et me tenir la main, jusqu’à ce que je trouve moi-même la porte qui me permettra de sortir de mes propres ténèbres….

Auteur : Zoe Johansen

Publié par Teddy Tanier

Passionné par les poèmes depuis tout petit j'ai toujours aimé écrire seul dans la nuit quand la journée s'éteint. Car cette atmosphère me transporte et me fait voyager, elle m'inspire et me rassure. On peut encore rêver. J'aime l'art et particulièrement les livres c'est pour cela qu'Inspirant me permet de présenter des auteurs connus et moins connus pour faire partager ma passion et rendre hommage aux grands écrivains ou philosophes.

Un commentaire

Laisser un commentaire
  1. Merci Teddy pour ce beau poème. C’est tout à fait vrai.
    Quand on traverse les ténèbres nous n’avons pas forcément besoin de mots, de solutions ou une épaule sur laquelle pleurer. Notre souffrance est nôtre, nous sommes les seuls à pouvoir la traverser et c’est vrai que juste tenir la main, ce contact silencieux est tellement important comme si on avait ce besoin impérieux de se connecter à un autre humain en silence.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ENFANT INTÉRIEUR

« BONJOUR TOI, JE SUIS TON ENFANT INTÉRIEUR »

prendre soin de mon enfant intérieur

Je décide de prendre soin de mon enfant intérieur