in

Je n’ai pas à toujours continuer à avaler mes larmes

Partager sur les réseaux sociaux

Parfois je pleure, parfois je ris, d’autres fois encore, je suis en colère. Mais les personnes qui me font ces effets sont des personnes qui comptent à mes yeux. Sinon, si je ne les aimerais pas, je ne verrais pas l’amour qu’ils me donnent.

Marie Blanche , J’ai été inspiré de ma vie.(personnelle)

Je n’ai pas à continuer à cacher la façon dont je me ressens.

Annonce

J’en ai assez de vivre dans le déni de moi-m’aime et de faire semblant que tout va toujours bien.

Il ne s’agit pas pour moi de me mettre en victime en allant raconter partout mes soucis, mais il s’agit de laisser sortir mes larmes et de me parler à moi-même comme si j’étais mon propre parent…. afin de me consoler et de me chérir comme si j’étais ma propre maman et mon propre papa.

Je me fais un calin. je me regarde dans les yeux et je dis : je suis triste, suis en colère et je suis blessée.

Et vous savez quoi ?

Tout va bien.

Mes sentiments sont valides.

Je ne suis pas brisée ni folle.

Je suis blessée.

Mais je peux me soigner.

Et je vais bien.

Peut-être pas aujourd’hui ou demain ou dans une semaine, ou à partir de maintenant, mais bientôt, cela va se passer.

Et tant que ce sera encore souffrant, je vais continuer à m’occuper de moi.

Annonce

Je me vais me traiter comme une amie, parce que s’il y a bien quelqu’un qui mérite mon amour et mon affection, c’est bien moi. «  »

Il ne faut pas pleurer parce que cela n’est plus, mais il faut sourire parce que cela a été.

Marguerite Yourcenar

auteur du texte : Daniell Koepke

Livres conseillés cliquez sur l’image ( liens affiliés) Image Pixabay

Publié par Teddy Tanier

Passionné par les poèmes depuis tout petit j'ai toujours aimé écrire seul dans la nuit quand la journée s'éteint. Car cette atmosphère me transporte et me fait voyager, elle m'inspire et me rassure. On peut encore rêver. J'aime l'art et particulièrement les livres c'est pour cela qu'Inspirant me permet de présenter des auteurs connus et moins connus pour faire partager ma passion et rendre hommage aux grands écrivains ou philosophes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Quand il ne reste rien : Parfois, nous avons l’impression que tout s’écroule autour de nous

Notre corps ne ment jamais : l’espoir de naître à une authentique liberté intérieure