Jeff Brown : On ne mesure pas l’amour à sa durée

Teddy Tanier/ novembre 20, 2018

On ne mesure pas l’Amour à sa durée.

On mesure l’Amour à la transformation qu’il génère.

Parfois les connexions les plus longues font très peu grandir,

tandis que les rencontres les plus éphémères, peuvent tout changer.

Le cœur ne porte pas de montre – il est hors du temps.

Peu lui importe que deux personnes se connaissent depuis très longtemps ;

peu lui importe qu’un couple fête sa quarantième année de mariage si la connexion n’a plus d’énergie.

La seule chose qui importe au cœur, c’est la résonance.

La résonance qui l’ouvre, la résonance qui insuffle la vie,

la résonance qui le rappelle chez lui, dans sa propre maison.

Et quand le cœur trouve cette résonance, la transformation commence…

~ Jeff Brown

Clément aplati de Jeff Brown:

il pouvait entrer dans les pièces, même quand elles étaient fermées, en se glissant simplement sous les portes.

Clément aplati de Jeff Brown:

L’histoire était drôle parce que le personnage principal était aplati. (Arianne)

La fin était amusante car on a regonflé Clément avec une pompe à vélo.

Bio:

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : New York , 1926
Mort(e) à : Manhattan , le 03/12/2003
Biographie :

Jeff Brown, né Richard Chester Brown, est journaliste, producteur, écrivain.

Il a inventé le personnage de Stanley Lambchop (Flat Stanley – Clément aplati) et lui a fait vivre de nombreuse aventures. Stanley, Flat Again (2003) est son dernier livre.

Livres conseillés, cliquez sur l’image :

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*