Partager sur les réseaux sociaux
moutons noirs d’une famille

Image crédit : depositphotos.com/

Annonce

Les moutons noirs d’une famille sont en fait des libérateurs de leur arbre généalogique.

Les membres de la famille qui ne s’adaptent pas aux règles ou aux traditions familiales, ceux qui cherchent constamment à révolutionner les croyances.

Ceux qui choisissent des routes contraires aux chemins tout tracés des lignées familiales, ceux qui sont critiqués, jugés et même rejetés.

Ceux-là sont appelés à libérer la famille des schémas répétitifs qui frustrent des générations entières.

Ces soi-disant « moutons noirs », ceux qui ne s’adaptent pas, ceux qui hurlent à la rébellion, en réalité, réparent, détoxifient et créent de nouvelles branches florissantes dans leur arbre généalogique…

D’innombrables désirs non réalisés, de rêves inachevés ou de talents frustrés de nos ancêtres se manifestent à travers cette révolte.

Annonce

Par inertie, l’arbre généalogique fera tout pour maintenir le cours castrant et toxique de son tronc, ce qui rendra la tâche du révolté difficile et conflictuelle…

Arrêtez de douter et prenez soin de votre ‘’rareté’’ comme étant la fleur la plus précieuse de votre arbre.

Vous êtes le rêve de tous vos ancêtres.

~ Bert Hellinger

Les moutons noirs de la famille sont généralement vus ou traités comme des parias s’ils défendent ce qu’ils croient ou suivent leur propre chemin dans la vie.

Ceux qui s’écartent des traditions familiales peuvent avoir un peu honte ou se sentir moins acceptés que les autres, ce qui rend plus difficile pour eux de réaliser leur potentiel dans la vie.

Malgré ce que les autres peuvent penser, c’est vous et vous seul qui devez vous sentir satisfait de votre vie.

Les autres personnes ne sont que le public de la réalisation de vos rêves. S’ils n’aiment pas ce qu’ils voient, ils peuvent chercher ailleurs. Ne vous sentez jamais «moins que» ou honteux de rêver grand.

Ce n’est pas la chance qui vous aidera à réaliser vos rêves, mais plutôt la détermination, la persévérance et la capacité de s’adapter lorsque les choses deviennent difficiles. Si d’autres le peuvent, vous le pouvez aussi .

Annonce

Exploitez donc votre courage et votre vision de la vie que vous aimeriez vivre dans le futur, et ignorez ceux qui voudraient vous faire croire que vous ne pouvez pas y arriver.

Donc vous voyez, finalement être le mouton noir de la famille n’est pas si mal du tout.

C’est juste un manteau auquel vous devez vous habituer et apprendre à porter fièrement.

Donc, si quelqu’un pense différemment ou agit différemment de vous, a ses propres traits uniques et à sa vision créative bien à lui, acceptez-le, ne le faites pas culpabiliser!

Livres conseillés cliquez sur l’image liens affiliés :


Annonce

31 commentaires sur “Les moutons noirs d’une famille sont en fait des libérateurs de leur arbre généalogique.”

  1. Oh merci infiniment pour cet article qui m’éclaire sur ma différence par rapport aux autres membres de ma famille !!! Que ça fait du bien de connaître le pourquoi derrière tout cela !!!

    1. J aime bcp cet article mais je me pose une question du coup, comme je suis fille unique et que je n ai pas de descendance alors c moi qui cesserait toute forme de toxicité ds notre famille cousine et parents ?

  2. Tes inspirant, je recherche les pourquoi et les comments depuis telement d’année! et oui on me dissait dans la famille sa sert a rien de brassé tous sa mais son bien comptant quand je trouve et que je règle quelque chose dans la famille!

  3. bonjour,
    pas inintéressant.

    vous citez les crédits photos renvoyant sur un site sans pour autant nommer l’auteur(e). c’est vraiment dommageable, car tout artiste qu’il se doit, désire se faire connaitre. et ce n’est pas comme des personnes qui utilise les photos sans permissions de l’auteur(e) que cela va faire connaitre l’artiste.

    pour information, vous pouvez voir des photos de cette artiste:
    https://500px.com/olgakudryashova

    1. Parfois, il est judicieux de s’éloigner de ce qui nous fait souffrir pour vivre pleinement la vie qui nous attend. La peur de perdre le lien familial n’est rien à côté du bonheur d’être enfin soi-même et libre dans sa tête et sa vie….

      1. Tout à fait Magali, mais vivre Sa Vie en crevant de solitude, pendant que vous avez des infos, indiquant que d’autres ont la vie de Famille dont vous rêvez, est-ce positif ? Savoir que vous avez un comportement Honnête et Droit, et que les favoris ont des casseroles aux fesses, est-ce à prendre de façon positive ? C’est comme avoir Froid, et ressentir que ceux et celles qui sont au Chaud ont été répréhensibles sur un point ou un autre, mais que tout le monde les aime…

        1. En reconnaissant pleinement notre différence et en explorant notre intérieur on crée notre réalité profonde et même si la vie dont nous rêvions et celle de notre famille, en entreprenant notre propre chemin de guérison et de découverte on comprend alors qu’elle est notre réelle mission sur terre et on comprend que la vie des autres membres de notre famille aurait été un poison pour notre propre chemin

        2. En reconnaissant pleinement notre différence et en explorant notre intérieur on crée notre réalité profonde et même si la vie dont nous rêvions et celle de notre famille, en entreprenant notre propre chemin de guérison et de découverte on comprend alors quelle est notre réelle mission sur terre et on comprend que la vie des autres membres de notre famille aurait été un poison pour notre propre chemin

        3. Un arbre a besoin de toutes ces branches pour rester solide. Un arbre dont la petite branche est morte, celà ne va pas faire détruire tout l’arbre, même au contraire, il va se fortifier…?.
          Une fleur sans ces branches, fanera tôt ou tards…

        4. Je crois qu’il ne faut pas sous-estimer la difficulté de la phase de deuil (non ils ne vont pas changer, ou tout du moins, on ne peut pas les faire changer), et de détachement, qui sont plus ou moins longues et difficiles…

  4. Se libérer des membres de sa famille qui sont toxiques permet de se libérer et d avancer dans la vie sans un sac à dos remplis de cailloux
    J en ai fait l expérience
    Ce n est pas confortable au départ et cela demande du courage
    Je me suis sentie orpheline mais tellement plus légère ?
    En effet je pense qu on libére de la souffrance nos ancêtres en même temps que l on se libère soi même
    J ai eu l impression de casser les chaînes de la souffrance de mes aïeux en rompant avec mes parents frere et soeur
    C etait vital pour moi
    Cela fait 3 ans et depuis 1 an j ai repris mes études à l âge de 46 ans afin de pouvoir ecouter etaider des personnes qui sont dans la souffrance en devenant thérapeute

    Article très intéressant

  5. Merci pour cet article, nous avons des parcours differents et c`est ainsi que nous devenons forts et createurs. Meme si l`image du mouton a 5 pattes n`est pas facile a porter..Un jour on se rend a l`♧evidence; etre utile aux autres…c`est bien. Nous sommes des Etres importants pour nous et pour les autres. Etre le vilain petit canard m`a permis de devenir une Ame d`une douceur et d`une lucidité rare.
    Merci belle continuation a tous ceux qui pense que c`est une tarre..d`etre rare.

  6. On peut tout à fait rester loyal vis à vis des personnes de notre famille qu’on aime, tout en étant déloyal envers leurs comportements qui ont emprisonné toute la lignée, consciemment ou inconsciemment… et justement parce qu’on les aime…

  7. quel mépris dans tous ces propos et pensées négatives qui vous empêchent de vivre!
    les parents ont eux mêmes leur propre histoire .
    il est simpliste de rejeter la faute sur les autres .On devient ce que l’on veut être.Inutile de rendre les autres responsables de sa propre névrose . : à chacun de la traiter sans culpabiliser les autres .
    Sinon les moutons qui se définissent comme noires (ce que je considère comme péjoratif ) deviennent des brebis galeuses ;pleines de rancœurs,se confortant malgré elles dans leur supposé malheur .

    Perdre son temps et sa vie à en vouloir au monde qui n est pas celui que l on voudrait qu il soit est stérile.
    La vie fait son chemin …et à une fin !
    On peut pleurer sur ce que l on pense que l’Autre est le coupable et perdre sa vie dans la supposée victimisation !!et puis pleurer ensuite sur le temps passé !!!!

  8. je constate que votre site ne connait pas la liberté d expression .
    à peine posté ,mon commentaire est supprimé .
    vous ne supportez pas l échange ..
    un peu sectaire .
    on est dans la dictature de la pensée chez vous !
    personne ne détient le savoir ,,
    la Vérité n existe pas ..
    Seule ,la Connaissance de chacun peut être une aide à l ‘Evolution Humaine
    La censure mène a la Dictature de la Pensée
    voire La DICTATURE .

  9. Bon, dans une fatrie, il y aurait un mouton noir qui ne s’adapte pas. Les parents espèrent qu’il suive la route habituelle sinon ils deviennent toxiques. J’aimerais savoir que fait-on quand les parents laissent tout liberté de choix de vie et que malgrré tout le mouton noir ne s’adapte nul part. Le parent a toujours un sentiment de culpabilité, qu’a-t-il mal fait pour que cela foire. Il n’y a pas que le mouton qui souffre. Quelqu’un peut-il me renseigner?

  10. Bonjour
    Très intéressant cet article.
    Avec mon conjoint, nous sommes 2 moutons noirs. Cette année, nous avons décidé de s’éloigner de ses parents et de notre région pour rompre avec tout ce bordel.
    J’espère beaucoup que ça va changer car c’est devenu suffocant. Nous sommes à bout de souffle à 36 et 38 ans.
    Choix dur mais qui sera libérateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Accueil » Philosophie » Les moutons noirs d’une famille sont en fait des libérateurs de leur arbre généalogique.

Les moutons noirs d’une famille sont en fait des libérateurs de leur arbre généalogique.