in

Maman sourit: Maman se lève le sourire aux lèvres. Elle est belle, si belle,

Partager sur les réseaux sociaux


Annonce

Maman sourit :

Maman se lève le sourire aux lèvres. Elle est belle, si belle, tellement belle. Pas un cri pas une peine. Elle pense mais ne dit rien. Elle réfléchit mais ne parle pas. Les plus grands des silences signifient les plus grandes absences. Et souvent les plus grandes souffrances.

Mais elle nie. Toujours ce sourire aux lèvres…

Maman travaille dur, si dur, tellement dur. Elle ne se plaint pas elle ne geint pas. Maman est belle, tendre et douce. Mais à la fois si forte si courageuse et vaillante.
Une tendre force. « Maman mon beau petit soldat… »

Maman se hâte à la tâche. Difficilement mais sûrement. Elle n’a jamais l’air fatigué mais moi je le sais : Maman fatigue, maman s’épuise. Mais maman sourit.
« Maman mon petit rayon de soleil, couleur miel »

Maman gère la maison le foyer et les dépenses. Maman prend plaisir, c’est ce qu’elle dit et pense. Mais je sais que maman sature et trouve cela dur. « Tu peux me le dire maman, jamais je ne jugerai et je comprendrai, au contraire je pourrais même t’aider. »
Maman se penche mais relève la tête. Et pour elle tant qu’elle relève la tête…

Maman téléphone par ci. Maman téléphone par là. Maman n’arrête pas. Elle fait de multiples démarches pour moi. Maman sourit maman rit. Maman ne pleure pas. Enfin… je ne le vois pas.
Le dos cambré elle essaie d’avancer sans se retourner.
Maman cambrée c’est ce qui était, maman cassée c’est ce qui est désormais.

Annonce

Maman ne s’arrête pas ne se repose pas. Elle s’essouffle mais sourit. Elle fatigue mais oublie. C’est ce qu’elle veut. C’est ce qui n’est pas.
Le passé est présent. Le présent est absent. Le futur l’attend. Maman sourit maman vit d’après ce qu’elle dit. Mais maman périt.

Maman pense chaque instant. Ca se brûle Ca se consume en elle chaque moment. Maman sourit maman est là, c’est ce qu’elle croit mais elle ne sait pas…

Maman seule dans son lit. Maman pleure. Je ne le vois pas. Mais je l’entends. Ce rhume qui perdure depuis tant de temps. « Maman s’il te plaît ne fais pas semblant »

Maman a rangé sa plus belle arme, son sourire. Pour sortir ses plus belles larmes. Accompagnées de ses peines ses douleurs et sa rancoeur. Elles ne seront là que le soir c’est promis. Dans la pénombre, l’obscurité et la solitude. Qui l’accompagnent depuis tant de jours, tant de semaines, tant de mois et tant d’années.
Il la voit. Il sait qu’elle a mal.

Elle ne se plaint pas. Il lui facilitera.

Maman s’endort épuisée. Fatiguée, lassée, usée. Les larmes sur ses joues se posent et l’apaisent. Quelques heures encore. Avant de se réveiller armée. De son plus beau sourire

Extrait du ivre « ma Soeur ta vie ton épreuve » cliquez sur l’image pour le voir :

Céline B. Auteure. Bloggeuse. Entrepreneuse.
Fondatrice du site « Apprends-Moi Ummi ».

Annonce

Publié par Laurence Baïdemir

Je suis toujours restée aussi passionnée par la lecture, et j'ai alors décidé de créer le site Inspirant en janvier 2017, afin d'inspirer les autres avec des œuvres très connues et d'autres qui méritent pleinement de l'être. J'espère que vous éprouverez le même plaisir que moi en les lisant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Paul Éluard

Lettre de Paul Éluard à Gala

Lettre d’Umberto Eco à son petit-fils chéri