in

C’est tout au fond de soi, dans l’obscurité des failles profondes

Partager sur les réseaux sociaux

C’est tout au fond de soi, dans l’obscurité des failles profondes, que l’on trouve parfois la force de se battre pour la lumière.

L’amour sans respect n’est pas l’amour.

En prendre conscience et le fuir ne constitue ni un échec ni même une défaite, mais une grande, une très grande victoire.

Annonce

On retrouve dans Pars avec lui l’univers tendre et attachant d’Agnès Ledig, avec ses personnages un peu fragiles, qui souvent nous ressemblent.

L’auteur de Juste avant le bonheur sait tendre la main aux accidentés de la vie, à ceux qui sont meurtris, à bout de souffle.

Mais aussi nous enseigner qu’envers et contre tout, l’amour doit triompher, et qu’être heureux, c’est regarder où l’on va, non d’où l’on vient.

J’avais eu un vrai coup de cœur pour Juste avant le bonheur à travers lequel j’ai découvert cette auteur, c’est donc avec un plaisir anticipé (et pleine d’attentes !) que j’ai attaqué ce nouveau roman de Ledig.

Merci aux éditions Albin Michel pour cette lecture.

Lires conseillés, cliquez sur l’image :

  

Annonce

Publié par Laurence Baïdemir

Je suis toujours restée aussi passionnée par la lecture, et j'ai alors décidé de créer le site Inspirant en janvier 2017, afin d'inspirer les autres avec des œuvres très connues et d'autres qui méritent pleinement de l'être. J'espère que vous éprouverez le même plaisir que moi en les lisant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sais-tu pourquoi je souris tout le temps ?

jours ordinaires

Je n’attends plus d’occasion spéciale ; je brûle les meilleures bougies les jours ordinaires