in

Je sais pas si vous connaissez ce genre de ressenti…

Partager sur les réseaux sociaux

Annonce

Je sais pas si vous connaissez ce genre de ressenti…

Mais depuis ma naissance je ne me suis jamais réellement senti bien à ma place dans cette société, comme si je venais d’ailleurs…

Toujours la tête dans les étoiles, je vois des détails que la majorité des gens ne voient pas ou bien ne veulent pas voir…

Toujours en retrait par rapport aux autres à observer et analyser constamment ce qui m’entoure.

Quand la majorité prennent du plaisir à faire quasiment tous la même chose, à suivre la même route et bien à chaque fois quelque chose me pousse à faire l’inverse, à aller à contre courant de tout!

Rester seul face à moi-même à ne rien faire, juste à penser, voir, ressentir, vivre et me recentrer me fais du bien alors que très peu de gens aiment faire ça, ils préfèrent sortir tout le temps, voir plein de monde, acheter des objets (vêtements, gadgets etc…) dans le but de se sentir être quelqu’un et exister aux yeux des autres…

Annonce

Ce besoin incontrôlable de « changer le monde » et ce sentiment d’avoir une « mission » comme des capacités extra sensorielles très développées (clairvoyance, clairsentience, clairaudience, savoir interne inné) et puis cette soif d’apprendre toujours plus, de vouloir grandir à chaque seconde!

De ne pas supporter l’injustice…

Hypersensible et rempli d’empathie pour tous les êtres vivants du monde ce qui est très dur à vivre parfois…

Je suis certain que beaucoup d’entre vous ici se reconnaissent dans ce texte, sachez que vous n’êtes pas seuls et il est important de le dire, de s’exprimer afin que les autres aussi puissent l’entendre et à leur tour semer des graines qui germeront dans les consciences

Tu pensais être tout seul dans ton coin ?

Maintenant tu sais que nous sommes là.

Julian Wolf

Livres conseillés ( liens affiliés) , cliquez sur l’image:

Annonce

Publié par Teddy Tanier

Passionné par les poèmes depuis tout petit j'ai toujours aimé écrire seul dans la nuit quand la journée s'éteint. Car cette atmosphère me transporte et me fait voyager, elle m'inspire et me rassure. On peut encore rêver. J'aime l'art et particulièrement les livres c'est pour cela qu'Inspirant me permet de présenter des auteurs connus et moins connus pour faire partager ma passion et rendre hommage aux grands écrivains ou philosophes.

20 Commentaires

Laisser un commentaire
  1. Le texte qui a été écrit pour moi ^^. C’est exactement ce que je ressens, et depuis toujours jusqu’à présent, je n’ai toujours pas trouvé ma place ni dans ce monde, ni dans cette société. Différente, oui, je le sait, je voit des choses que beaucoup ne voient pas, j’analyse les gens, leurs comportement, leur façon d’agir, de penser, de voir les choses, je fais attention aux détails (beaucoup plus qu’avant), je ressens les « énergies » (autant négatives que positives) de toutes les personnes que je croise, l’empathie est une qualité, mais qui fatigue. Ont ne peut se reposer sur personne (surtout, quand, comme moi, nous ne sommes pas du tout entourée par des amies ou une copine) mais seulement un parent, c’est d’autant plus compliquée. Je pense souvent (consciemment et inconsciemment), je me pose des tas de questions sur tout, je m’intéresse à des tas de choses, et je pense, au fond, que la plupart des personnes qui « nous fuis » c’est parce qu’ils ont peur de cette « différence » que nous avons, nous ne voyons pas le Monde comme eux, trop focaliser sur les nouveautés, les fonctions de la société, « métro, boulot, dodo », le stress, la pression, fais-ci, fais-ça, prend des diplômes et tu auras un boulot ou au contraire, sans rien tu galérera toute ta vie; je ne suis pas ce genre de personne, je suis tout le contraire de la plupart du mode de vie des personnes qui m’entoure ayant un travail, un (e) partenaire, des amis etc… et, pourtant, c’est tout ce que je désire depuis bien trop longtemps, mais c’est difficile de penser au positif pour l’avenir de demain, quand la chance* (* pour tout) ne nous as jamais souri. « Qui Vivra, Verra », l’espoir fait vivre, mais trop d’espoir, nous détruis… CARPE DIEM <3

    • C’est ma vie aussi … depuis un an environ j’en suis rendu à vouloir être seul et chercher chercher et chercher le pourquoi du pourquoi…. l’éveil,mission,hp,hpi,hpe,passeur d’âme,spiritualité,l’énergie,inversé l’arc,voir l’énergie et entité,avoir un mal de vivre et physique à vouloir mourir.jai choisi de venir m’incliner et aider les humains à monter leurs vibration ??? Sérieux j’en suis à boute … j’ai l’impression d’avoir été punis et jen souffre énormément de savoir tellement de chose et tourner en rond et regarder le ciel et leurs demander pourquoi qu’est-ce que j’ai fait ???? 😞😞

    • Idem pour moi, je comfirme que oui, celas est tres épuissant, je me souvient tres jeunes je
      regardais lémission, la petite maison dans la prairie, et plus javancais en age, plus je
      disais a ma mere, jaurais aimer vivre dans ce temps la, plus javance en age, plus je
      mapercois, et tres fortement, que ce monde est pas pour moi, Donc, je dois lutter pour
      vivre dans ce monde…….

      • En fait je pense que ces maux sont typiques des pays riches allons en Afrique et ce ne sont pas les mêmes priorités,il me semble qu il faut regarder plus loin et vivre vivre l instant présent tt le temps, regardons justement la chance que nous avons et prenons soin de nous BASTA

  2. c’est tout moi ça ! Rester seul face à moi-même à ne rien faire, juste à penser, voir, ressentir, vivre et me recentrer me fais du bien alors que très peu de gens aiment faire ça. Au travail je me sens carrément comme une extraterrestre. L’injustice, l’empathie, les énergies négatives, je ressens absolument tout et cette soif de vouloir apprendre et grandir c’est tellement fort. Ce sentiment d’avoir une mission. Heureusement que j’ai découvert le reiki et la méditation pour m’ancrer à la terre et me nettoyer des mauvaises énergies. Ma vision a changé, mon bien être avec ma solitude et l’acceptation de soi. Namasté

  3. Bonne nouvelle , fac ? Letape 2 ?? Yn deroulement ..

    Potentiel non exploiter….gaspillage nos sens. .la societe ne sera jamais pret pour dea comne nous…freud, einstein ,sherlock..

  4. On n’en ressent pas moins le besoin d’être aimé, de se sentir connectés aux autres.. je me suis sentie terriblement seule toute ma vie, et inutile aussi. Car les gens n’ont pas besoin de moi.
    On a beau être empathe ou hypersensible, les gens s’en fichent.

  5. j’ai 66 ans et j’ai ce ressenti depuis toujours il parait que c’est de l’hyper sensibilité et hyper émotivité et au lieu de me servir de cela comme une force je suis devenu un handicapé de la vie a cause peut etre d’ un père qui m’a détruit, je suis dans le doute constant de ce que je ressent j’ai l’impression de n’être jamais au bon endroit au bon moment de la bonne manière et 15 ans d’analyse et 30 ans de méditation n’ont pas changer grand chose.

    • Idem et j’en ai 55 sauf que j’ai appris à ne plus chercher à comprendre et je profite de tous les instants un jour après l’autre. Quand j’étais au fond du gouffre, mon psy de l’époque m’avait dit de ne plus écouter et regarder les infos, la télé et m’entourer de positif alors je me suis entourée d’animaux, je vis au jour le jour en sachant que je ne changerai jamais mon esprit indépendant et j’ai ma conscience pour moi et seule ligne de ma vie.

      • Je confirme tout les écrits .
        Pour moi c’est dur surtout là dans les 44ans .
        Je suis devenu hyper sensible .
        Je pas heureuse au final .
        Je suis en train de faire un très gros travail sur moi pour pouvoir mieux vivre parmis les autres sur terre .
        Je souhaite bcp courage a tous le monde 🙏💪

  6. Bonjour je me reconnais sur certains points. Ne pas supporter l’injustice et le besoin de vouloir changer le monde. Mais je sens marginale perdue. J’ai juste envie d’être seule que tout s’arrête et aussi trouver des réponses. J’ai lu un livre qui a éveillé ma conscience et depuis je chemine…. »Dis moi ou tu as mal je te dirai pourquoi – Michel odoul »

  7. Je confirme tout les écrits .
    Pour moi c’est dur surtout là dans les 44ans .
    Je suis devenu hyper sensible .
    Je pas heureuse au final .
    Je suis en train de faire un très gros travail sur moi pour pouvoir mieux vivre parmis les autres sur terre .
    Je souhaite bcp courage a tous le monde 🙏💪

  8. Cela me correspond également sauf l’empathie et l’hypersensibilité …
    Depuis toujours je pense qu’il y a u e société « machine  » et une beaucoup plus rationnelle, peut être est ce plus qu’une simple pensée…

  9. Oui je suis aussi comme ça depuis toujours. Au primaire je regardais les élèves en imaginant comment était leur quotidien en dehors de l’école. Au secondaire je préférais être seule qu’avec des amies qui n’avait pas mes valeurs, déjà trop mature pour mon âge. Et dans ma vie d’adulte j’ai choisi des conjoints sans malice. Je ne supporte pas le négatif. Avec le temps j’ai apprivoisée cette caractéristique chez moi en tentant de trouver des gens authentiques qui ont des valeurs semblables au mienne. J’accueille ce que je suis, ne pouvant pas trahir ma personnalité pour me conformer à l’ensemble.

  10. Çà fait du bien de vous lire tous!
    Trop longtemps que je me dis:
    Je ne suis pas faite pour vivre dans ce monde fou!!!
    Je ne sais pas combien de temps je sais ce qui s’en vient,
    je préfère ne plus être dans ce monde trop fou pour moi…j’ai tellement mal…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

libération

Un texte à méditer sur la libération et la prospérité :

DANS LES MOMENTS SOMBRES

DANS LES MOMENTS SOMBRES, AUGMENTE TA LUMIÈRE