in

« Il a 85 ans et insiste toujours à tenir sa femme main dans la main où qu’ils aillent

Partager sur les réseaux sociaux

« Il a 85 ans et insiste toujours à tenir sa femme main dans la main où qu’ils aillent.

Quand j’ai demandé pourquoi votre femme était si distraite, comme si elle ne suivait personne?

Il m’a répondu: Elle a la maladie d’Alzheimer.

Alors, j’ai dit: « votre femme s’inquiéterait-elle si vous la laissiez partir? »

Il a répondu: «Elle ne se souvient plus de rien… Elle ne sait plus qui je suis, elle ne m’a pas reconnu depuis des années».

Annonce

Surpris, je lui dis « et vous continuez toujours à la guider tous les jours malgré qu’elle ne vous reconnaît plus? ».

Le vieil homme a souri et m’a regardé dans les yeux.
il m’a dit:
«Elle ne sait pas qui je suis, mais je sais qui elle est».

‘’ ELLE EST L’AMOUR DE MA VIE …. ! « ♥️

Je ne sais pas exactement ce qui pousse deux personnes à se lier.

Peut-être l’harmonie, peut-être les rires, peut-être les mots.

Probablement le début de partager quelque chose de plus, de parler un peu plus de soi, de découvrir lentement ce que le cœur cache.

Apprendre à s’aimer, à s’accepter pour les défauts, pour les qualités, pour les désagréments et les blagues.

Ou peut-être que ça arrive parce que cela devait arriver, parce que les âmes qui s’appartiennent sont destinées à se trouver, tôt ou tard…

Livres conseillés cliquez sur l’image ( liens affiliés) Image Pixabay

Annonce

Publié par Teddy Tanier

Passionné par les poèmes depuis tout petit j'ai toujours aimé écrire seul dans la nuit quand la journée s'éteint. Car cette atmosphère me transporte et me fait voyager, elle m'inspire et me rassure. On peut encore rêver. J'aime l'art et particulièrement les livres c'est pour cela qu'Inspirant me permet de présenter des auteurs connus et moins connus pour faire partager ma passion et rendre hommage aux grands écrivains ou philosophes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

tu sauras

On doit être capable de tirer un trait sur son passé

Le candidat héritier et la graine de maïs