Ton autre moitié est à l’intérieur.

Teddy Tanier/ septembre 12, 2019

autre moitié
Image crédit : Pixabay

Ton autre moitié est à l’intérieur.

Tant de gens se trouvent à la recherche d’une âme sœur, de leur « autre moitié ».

Ils se sentent incomplets, solitaires, « célibataires », sans ce « quelqu’un de spécial  » dans leur vie.

Mais tu n’es pas la moitié d’un tout, l’ami.

Tu n’as jamais été la moitié d’un tout.
C’est cela le mensonge.

Tu es entier; c’est cela ta nature, que quelqu’un arrive dans ta vie, ou la quitte.

Si tu es à la recherche d’un compagnon – ou si tu es avec un compagnon – parce que tu te sens « la moitié » d’un tout, et que tu as peur d’être seul, malheureux dans ta délice solitude, dans l’évitement du vide, tu vas attirer ton compagnon dans ton malheur, et l’anxiété va gronder par- dessus lors des journées que vous passerez ensemble.

Trouve ton bonheur à l’intérieur de toi.

Fais du bonheur l’endroit dans lequel tu vis et où tu as ton être.
Découvre la joie de ta solitude, son charme.

Jouis de ta respiration, de la manière dont ton corps se meut; ressens tes sentiments, n’attends pas que quelqu’un les ressente pour toi.

Aussi longtemps que tu fuiras ta solitude, tu seras toujours isolé, peu importe que ta vie soit rempli de monde, parce que tu te fuiras toi-même, et que c’est là la plus grande des douleurs.

Sois cette « personne spéciale « , celle que tu as toujours cherchée.
Alors, quand tu seras prêt et si tu l’es, permet à une autre personne chérie de venir où tu es.
Laisse-la vivre avec toi, rester si elle le désire, et te quitter si elle le veut.

Réjouis- toi de sa liberté.

Communique avec cette personne en profondeur.
Dis ta vérité et écoute la sienne.

Remarque quand tu es heureux, et remarque quand tu es malheureux, mais ne l’en blâme pas, et ne lui attribue pas cela, non plus.

Aide-la à apprendre à aimer sa propre solitude, également, à se rappeler qu’elle est aussi elle-même un  » quelqu’un de spécial  » pour elle-même.

Peut-être que tu la qualifieras d’amie, de partenaire, d’amante.

Peut-être que vous vous marierez, peut-être que vous vivrez ensemble, peut-être que vous ne vous verrez plus jamais.

Dans la joie d’une relation profonde, les étiquettes ne compteront pas autant, et l’avenir prendra soin de lui-même.

Et tu auras trouvé ton autre moitié à l’intérieur de toi-même.

Et la peur de la solitude disparaîtra dans les crépuscules, les montagnes et la respiration qui ondoie.

Auteur : Jeff Foster

Livres conseillés, cliquez sur l’image :

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*