Le syndrome de l’imposteur :

Teddy Tanier/ septembre 12, 2019

syndrome de l'imposteur

Le syndrome de l’imposteur :

Nous sommes de plus en plus nombreux à entendre l’appel de notre cœur, à entrevoir une nouvelle voie, et cela passe principalement par un changement d’activité, un virage parfois à 100%. Nous désirons un métier plus en affinité avec ce que nous sommes, et c’est bien normal, alors beaucoup étudient les options qui s’offrent à eux, comme les formations, les initiations, les stages ou autres, car les choix sont vastes. Alors que d’autres préféreront se lancer en autodidacte, apprendront seuls, liront, expérimenteront, essayeront. Mais, que l’on choisisse de se faire aider ou non, reste toujours cette même question de légitimité.

Car plusieurs interrogations se bousculent dans nos têtes :

Quis-je capable ? Qui suis-je pour faire cela ?

Puis-je réellement soigner/aider/enseigner ou est-ce le fruit de mon ego ?

Je me réveille à peine alors que d’autres sont là depuis si longtemps, je me sens tout petit… Questionnement incessant qui laisse peu à peu place aux doutes. 

Pour s’aider et se rassurer, il est fréquent de parler de nos doutes à notre entourage, parfois cela pousse vers l’avant, encourage, seulement faut-il tomber sur des gens qui croient en nous, et là aussi ce n’est pas si évident que cela. Car, lorsque l’on approche de sa mission de vie, de sa voie, nombre de proches s’écartent, nombre d’amis ne nous comprennent plus, on peut alors facilement se sentir seul et un peu perdu, et une fois de plus le doute s’immisce. Il est vrai qu’il est difficile de se lancer seul dans un projet qui peut paraître fou aux yeux des autres, on se remet vite en question.

Ce qui est positif.

C’est que ces remises en question prouvent un certain degré de sagesse, car il est bon de savoir prendre du recul sur ce que l’on entreprend. Mais, ces doutes ne doivent pas constituer un frein sur notre chemin, ils doivent nous permettre de nous dépasser, de mettre en lumière des parties d’ombre, tout simplement. 

Lorsque je me suis éveillée, j’ai ressenti l’appel à aider les autres, j’ai beaucoup douté de moi au début, alors j’ai recherché un soutien auprès de mes proches. J’avais un compagnon qui ne comprenait pas les changements qui m’habitaient, qui ne croyait pas en mes ressentis, et qui rejetait d’une certaine façon ce nouveau Moi qui émergeait. Alors, je me confiais à une autre amie qui elle croyait fortement en l’énergie et ce monde qui était tout nouveau pour moi, mais celle ci remettait fréquemment en question mes propres ressentis et signes, pour les interpréter à sa façon à elle, parfois loin de ce que me dictait mon cœur.

Ces deux personnes ont augmenté les doutes que j’éprouvais, mais, en toute honnêteté, c’est moi qui leur donnais ce pouvoir de me faire douter en accordant trop d’importance à leur point de vue au détriment du mien. Aujourd’hui je sais que leur rôle a été utile, ils m’ont permis de mettre en lumière les failles qui m’habitaient, dans un sens ils m’ont aidée à me dépasser et à confirmer ma place, car un jour j’ai cessé de me laisser déstabiliser et je me suis mise à écouter mon intérieur, et peu importe si cela n’allait pas dans le même sens que les autres. Et je suis très heureuse d’avoir fait ce choix, d’avoir pris cette liberté.

Comprenons que chaque âme qui s’éveille sera confrontée à ces interrogations, à ces doutes qui proviennent de soi même et parfois des autres, à ce syndrome de l’imposteur. A mon sens, cette étape est une initiation importante, car dépasser cette sensation d’illégitimité nous donne une clé essentielle pour la suite du chemin. En effet, lorsque l’on a vraiment compris que l’on a rien à prouver aux autres, ni à soi même, plus rien ne peut nous déstabiliser, c’est ainsi que naissent notre force intérieure et notre rayonnement, dans la confiance et l’amour que l’on se porte. De plus, grâce à la loi de résonance, dès que l’on croit en soi, nul autour de nous ne doute de ce que nous sommes. 

Alors, n’ayez plus peur de ne pas avoir votre place dans ce que vous projetez d’être.

Car si un domaine vous appelle, si une voie vous attire, c’est que ses énergies vous habitent déjà ! Par exemple, si vous ressentez l’envie de soigner, c’est qu’en votre être sommeille un guérisseur.Ne doutez plus de vous et vos capacités, si vous êtes ici c’est que vous en êtes capable, mais surtout, c’est que vous êtes incarné ici bas pour suivre cette voie.

Terminons-en une bonne fois pour toutes avec ce syndrome de l’imposteur, il n’a pas sa place auprès des représentants de la lumière. Etre un imposteur c’est justement ne pas écouter son intérieur.

Source : Emilie-Soin et Guérison

Livres conseillés, cliquez sur l’image :

 Inspirant.fr q?_encoding=UTF8&MarketPlace=FR&ASIN=2290101613&ServiceVersion=20070822&ID=AsinImage&WS=1&Format=_SL250_&tag=e0cbf-21 Circé, une grande magicienne Inspirant.fr ir?t=e0cbf-21&l=am2&o=8&a=2290101613 Circé, une grande magicienne Inspirant.fr q?_encoding=UTF8&MarketPlace=FR&ASIN=2290133817&ServiceVersion=20070822&ID=AsinImage&WS=1&Format=_SL250_&tag=e0cbf-21 Circé, une grande magicienne Inspirant.fr ir?t=e0cbf-21&l=am2&o=8&a=2290133817 Circé, une grande magicienne Inspirant.fr q?_encoding=UTF8&MarketPlace=FR&ASIN=229007196X&ServiceVersion=20070822&ID=AsinImage&WS=1&Format=_SL250_&tag=e0cbf-21 Circé, une grande magicienne

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*