in

Comment prendre soin d’un être aimé ( sans se perdre soi-même )

Partager sur les réseaux sociaux

Comment prendre soin d’un être aimé ( sans se perdre soi-même )

Si tu te trouves avec un être aimé qui souffre, ne prétends pas être invulnérable.

Ne prétends pas être fort.
Laisse ton coeur se briser un peu ou beaucoup.
Incline-toi devant ta fragilité, ton manque de réponses.

Annonce

Sens ta peine, ta peur, tes frustrations.
Et ta culpabilité. Tu n’es pas un être surhumain.

C’est dur de voir quelqu’un qu’on aime dans la douleur.
Aussi évolué que tu sois, c’est dur.

Maintenant : regarde où se dirige ton attention.
S’enfuit-elle hors de ton corps?
Retiens-tu ta respiration?

Es-tu en train de t’ignorer ou de te négliger dans ton désir d’ ‘aider’ ou même de ‘sauver’ l’autre?
Es-tu en train d’abandonner ton corps précieux dans ton aspiration à lui enlever sa douleur?
L’univers n’a pas besoin de deux qui souffrent.
Un est plus qu’assez.

Offre ta présence maintenant.

Ton coeur grand ouvert.
Ton écoute.
Pleure avec lui.

Valide ce qu’il est.
Mais rappelle-toi, ce n’est pas ton job de le sauver,
de le réparer, de le guérir,
de lui enlever sa douleur.

Annonce

C’est à la vie de le faire. À l’Univers.
Tu ne sais pas ce qui est le mieux pour lui.
Tu pourrais donner les mauvaises réponses.
C’est son propre voyage.
Son voyage n’est pas le tien.
(Cela ne veut pas dire que tu es égoïste.)
Ton job c’est d’être son ami maintenant,
pas son sauveur.

Sois une réflexion de sa propre présence, de son courage, de sa capacité à supporter les énergies même les plus intenses.

Afin de prendre soin de l’autre,
il faut que tu prennes grand soin de toi,
il faut abondamment prendre soin de toi-même,
De façon à ce que le soin déborde,
de façon à ce que le soin se déverse sur ton ami.
même s’il n’en est pas conscient.

Ne t’abandonne pas toi-même
au nom de la ‘compassion’.
Marche sur ton chemin maintenant pas sur le sien.
Fais moins, alors.
Rayonne plus.

Jeff FOSTER

Livres conseillés cliquez sur l’image ( liens affiliés) Image Pixabay

Publié par Teddy Tanier

Passionné par la poésie et la littérature depuis tout petit j'ai toujours aimé écrire seul dans la nuit quand la journée s'éteint. Car cette atmosphère me transporte et me fait voyager, elle m'inspire et me rassure. On peut encore rêver. J'aime l'art et particulièrement les livres c'est pour cela qu'Inspirant me permet de présenter des auteurs connus et moins connus pour faire partager ma passion et rendre hommage aux grands écrivains ou philosophes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 » LACHER-PRISE  » c’est poser des actions sans être attaché aux résultats.

Un grand amour ne fait pas se rencontrer les êtres, il les fait se reconnaître.