Partager sur les réseaux sociaux
Annonce

Annonce

Je crois que la tendresse est un mouvement qui nous entraine

Je crois que la tendresse est un mouvement qui nous entraîne à suivre un chemin bordé de sensations et de sentiments où se trouvent mêlés bienveillance, acceptation, abandon, mais aussi confiance, stimulation, étonnement, découverte.

Pour suivre ce chemin, peut-être faut-il accepter de dépasser des peurs, de sortir des préjugés, d’affronter l’inconnu d’une rencontre. Peut-être faudra-t-il plus simplement, plus difficilement aussi, accepter d’entrer dans le cycle de la vie. La tendresse est une naissance à soi-même qui nous fait pénétrer dans le ventre émerveillé de l’existence. »

Jacques Salomé

Il y a dans toute relation le risque de la perte, de l’abandon. Ce sont les blessures du lien qui s’inscrivent en nous le plus durablement. Et c’est aussi ce que nous en ferons qui ouvrira ou fermera les portes de la tendresse.
Quand est venu le temps de se séparer, de s’éloigner ou de se perdre, la tendresse, si elle n’est pas tuée par le ressentiment, par la violence de la souffrance (sur soi ou sur l’autre) permet de garder la trace du meilleur de l’autre et de nous même.

Je crois que la tendresse est un mouvement qui nous entraîne à suivre un chemin bordé de sensations et de sentiments où se trouvent mêlés bienveillance, acceptation, abandon, mais aussi confiance, stimulation, étonnement, découverte.
Pour suivre ce chemin, peut-être faut-il accepter de dépasser des peurs, de sortir des préjugés, d’affronter l’inconnu d’une rencontre.
Peut-être faudra-t-il plus simplement, plus difficilement aussi, accepter d’entrer dans le cycle de la vie. La tendresse est une naissance à soi-même qui nous fait pénétrer dans le ventre émerveillé de l’existence.

APPRIVOISEMENT
De sourire en sourire
de silence en silence
de caresse en caresse
de douceur en douceur
De regard en soupir
de violence en attente
de départ en départ
de blessure en blessure
D’attente en erreur
de rejet en recherche
de souvenir en oubli
de plaisir en plaisir
De sanglots en découvertes
de rires en sanglots
de baisers en baisers
de souvenirs en paroles
Nous allons doucement
l’un vers l’autre

Annonce

Apprivoiser la tendresse de Jacques Salomé

Apprivoiser la tendresse par Salomé

Jacques Salomé

ISBN : 229007134X
Éditeur : J’AI LU (04/01/1999)

Note moyenne : 4.3/5 (sur 23 notes)

Résumé :

Car vivre sans tendresse, on ne le pourrait pas… Il est vrai que si la passion ne dure pas toujours et fait parfois très mal, la tendresse, en revanche, est un chemin qui s’offre à nous au-delà des peurs, des doutes, des ressentiments, des rancœurs. La tendresse est une écoute, un sourire. Elle se reçoit et s’offre dans un élan du cœur, une caresse de l’âme…

Mais savons-nous encore être tendres ? Par pudeur, par timidité, nous n’osons pas toujours exprimer les trésors de tendresse qui sont en nous.

Ce livre aborde les multiples visages d’une tendresse vivante, à donner et à recevoir. Il nous apprend à la manifester avec simplicité, avec ferveur, avec respect.

Au sein du couple, entre parents et enfants, entre amis, entre jeunes et vieux… La tendresse n’a ni âge, ni sexe, ni race. Elle est caresse, mais aussi sagesse…

Annonce

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Accueil » Philosophie » Je crois que la tendresse est un mouvement qui nous entraine

Je crois que la tendresse est un mouvement qui nous entraine