in

« Seule cette recherche du bonheur nous empêche de le voir ».

Partager sur les réseaux sociaux
recherche du bonheur
Depositphotos

« Seule cette recherche du bonheur nous empêche de le voir ».

Le bonheur ne se trouve pas

avec beaucoup d’effort et de volonté

mais réside là , tout près , dans la détente et l’abandon.

Ne t’inquiète pas , il n’y a rien à faire.

Tout ce qui s’élève dans l’esprit
n’a aucune importance
parce que n’a aucune réalité.

Annonce

Ne t’y attache pas.

Ne te juge pas.

Laisse le jeu se faire tout seul ,
s’elever et retomber ,
sans rien changer ,
et tout s’évanouit et recommence à nouveau ,
sans cesse.

Seule cette recherche du bonheur nous empêche de le voir.

C’est comme un arc-en-ciel
qu’on poursuit , sans jamais le rattraper.

Parce qu’il n’existe pas , qu’il a toujours été là
et t’accompagne à chaque instant.

Ne crois pas à la réalité des expériences bonnes ou mauvaises ,
elles sont comme des arc-en-ciel.

A vouloir l’insaisissable , on s’épuise en vain.

Dès lors qu’on relache cette saisie ,
l’espace est là , ouvert , hospitalier et confortable.

Annonce

Alors profites-en.

Tout est à toi , déja. Ne cherches plus.

Ne va pas chercher dans la jungle
l’inextricable l’éléphant
qui est tranquillement à la maison.

Rien à faire

Rien à forcer

Rien à vouloir

Et tout se fait tout seul.

Guendune Rinpoché

Livres conseillés, cliquez sur l’image ( Liens affiliés ) :

Publié par Teddy Tanier

Passionné par les poèmes depuis tout petit j'ai toujours aimé écrire seul dans la nuit quand la journée s'éteint. Car cette atmosphère me transporte et me fait voyager, elle m'inspire et me rassure. On peut encore rêver. J'aime l'art et particulièrement les livres c'est pour cela qu'Inspirant me permet de présenter des auteurs connus et moins connus pour faire partager ma passion et rendre hommage aux grands écrivains ou philosophes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

monde si riche

 » Il est difficile de croire que ce monde si riche puisse être pauvre au point de ne pouvoir offrir

Face à soi même

Face à soi même : Il y a la lune qui parle et moi je l’écoute murmurer…