Christophe André :Ainsi, l’anxiété est une peur anticipée.

Laurence Baïdemir/ octobre 28, 2017

Image crédit : Pixabay

Christophe André: Ainsi, l’anxiété est une peur anticipée.

Elle est le vécu associé à l’attente, au pressentiment, ou à l’approche du danger.

L’angoisse est une anxiété avec de nombreux signes physiques.

Toutes deux sont des peurs « sans objet »: le danger n’est pas encore là. Mais on a déjà peur…

La notion d’entraînement de l’esprit m’est chère.

Tout comme on peut développer ses capacités physiques (force, souffle, souplesse …), on peut aussi développer ses capacités psychiques (concentration, attention, mémoire …) et émotionnelles (aptitude à savourer le présent, à limiter ses colères et inquiétudes …).

Christophe André.

2 ème extrait :

Quand on souffre beaucoup, qu’on est très malheureux, on se coupe du monde. On ne lui trouve plus d’intérêt, et il nous semble indifférent, presque offensant. Mais il va pourtant, à sa manière, nous aider ou nous sauver. Plus on souffre et plus on doit s’assurer de rester en lien avec tout ce qui nous entoure. La souffrance est toujours aggravée et prolongée par la rupture et l’éloignement, la rétraction sur nous-mêmes. Entraînement : lorsque je me sens malheureux, continuer de rester sensible à la beauté du monde. Même si elle ne me soulage pas, même si elle ne m’aide pas tout de suite. À un moment, tout basculera et elle me sauvera.

3 ème extrait :

Parfois, on va tellement mal qu’on doit se réfugier dans l’action seule, redevenir des bestioles, produisant inlassablement des efforts pour survivre. Sans réfléchir. Parce qu’on sait que la réflexion sous l’emprise du malheur peut produire encore plus de malheur et d’aveuglement. Alors, juste agir: savoir en gros ce qui est bon ou nécessaire pour nous, tout de même, c’est-à-dire avoir un peu réfléchi avant! Puis agir, avec une humilité totale. Le faire parce qu’on sait que cela va nous aider à survivre. Aller marcher, jardiner, ranger, bricoler, travailler. Agir non pas pour s’évader ou se sentir soulagé, mais parce qu’on ne peut rien faire d’autre et que, si on ne fait rien, on coule. Ce n’est ni drôle ni valorisant, mais il y a aussi des moments comme ça dans nos vies.

4 ème extrait :

Vivre, c’est vivre l’instant présent. On ne peut pas vivre dans le passé ni le futur : on ne peut qu’y réfléchir, y spéculer, y ressasser ses regrets, ses espoirs, ses craintes. Pendant ce temps, on n’existe pas. Se rendre régulièrement présent à la richesse de nos instants de vie, c’est vivre davantage. Nous le savons, bien sûr, nous l’avons lu et entendu; nous l’avons même pensé. Mais tout ça, c’est du bla-bla: il faut maintenant le faire, pour de vrai ! Rien ne remplace l’expérience de l’instant présent.

5 ème extrait :

Notre société de profusion multiples crée aussi en nous des manques multiples et les deux sont liés. Voyez les maladies de pléthore, par exemple, ces maladies modernes de « trop » : trop d’aliments qui nous rendent obèse, trop de possessions qui nous rendent moroses. Le trop de quelque chose, c’est toujours un manque d’autre chose.

Christophe André

Méditer, ce n’est pas se couper du monde, mais au contraire se rapprocher de lui pour le comprendre, l’aimer et le changer.

C’est aussi un moyen, accessible à tous, de cultiver la sérénité et le goût du bonheur.

Cet ouvrage est conçu comme un manuel d’initiation à la pleine conscience, la plus fascinante des méthodes de méditation, étudiée et validée par la recherche scientifique.

Dans méditer jour après jour :  au travers de 25 leçons, vous aborderez l’essentiel.
Depuis les bases : comment utiliser la respiration, le corps, la conscience de l’instant présent ; jusqu’aux méditations approfondies : faire face à la souffrance, stabiliser ses émotions, construire la paix de l’esprit et du coeur…

Ce manuel pratique et poétique comporte : des textes pour comprendre, des peintures pour ressentir, un CD pour pratiquer.

Livres conseillés, cliquez ur l’image :

Notez cet article

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*