Un enfant qui obéit est un enfant qui ne va pas bien.

Laurence Dupont/ mars 8, 2019

enfant obéissant

Un enfant qui obéit est un enfant qui ne va pas bien.

Dans le livre d’Arnaud Deroo « Porter un regard bien-traitant sur l’enfant et sur soi », l’auteur accuse l’idolâtrie portée à l’obéissance qui consiste à faire des enfants dont le seul but est qu’ils écoutent sans rechigner, ne se rebellent pas, tiennent tranquillement en place, en résumé des petits êtres complètement dociles. L’auteur porte un regard pointu et argumenté sur ce sujet.

Lorsque l’on lit ceci, c’est un peu effrayant en y réfléchissant, car un enfant qui adopterait ce comportement aussi docile, qui obéirait aux ordres de ses parents ou d’autres adultes, sans même se rebeller ne serait absolument pas en sécurité…

En restant un petit être totalement docile, cet enfant ne pourrait pas exprimer ses besoins et son identité. Il les refoulerait au plus profond de lui et ne ferait que reproduire ce que l’on veut de lui. Il ferait ce que l’on attend de lui sans exprimer la moindre émotion.

Un enfant doit pouvoir vivre et expérimenter:

Un enfant doit sauter, crier, rire, pleurer, ne pas être d’accord… nous devrions tous pouvoir posséder ce droit d’être humain, peu importe notre âge. Ce sont nos expériences qui nous aident à nous développer, et à grandir. Sans celles-ci, nous sommes dans l’incapacité d’évoluer, nous régressons peu à peu.

Ainsi, nous ne pouvons pas forcer un enfant à se comporter comme un vrai petit soldat, nous devons le laisser faire l’expérience de la vie. C’est grâce aux expériences qu’il pourra ensuite s’épanouir en tant qu’adulte et qu’il pourra être respectueux envers les autres. Il ne doit pas devenir un être dénué de sentiments soumis à diverses dominations. Son âme ne doit pas disparaître.

C’est pour cela qu’il est essentiel de se mettre au même niveau que l’enfant mentalement et symboliquement. Nous ne devons pas adopter un comportement trop autoritaire ou laxiste.

Nous devons écarter toute notion de violence afin d’utiliser des méthodes pour collaborer :

-écouter avec compassion
-regarder sans porter de jugement
– offrir plusieurs possibilités
– mettre des règles en place ensemble
– utiliser les conflits pour évoluer
– faire et apprendre ensemble
– jouer pour grandir et explorer
– favoriser la verbalisation émotionnelle
– se comporter en modèle car les enfants copient ce que nous faisons

–Traitons-nous les enfants de la manière que nous voudrions que l’on nous traite ?

–Peut-on s’épanouir lorsqu’un adulte attend de nous une obéissance totale ?

« Obéis » est un ordre destructeur qui nous empêche d’accéder au bonheur auquel nous avons droit.

L’essentiel y est, et donne à réfléchir :
Attention aux croyances éducatives qui nous font souhaiter des enfants sages et bien-élevés… que l’on éduque par le stress et la crainte du plus fort!
Un enfant sage / obéissant n’est qu’un enfant qui se soumet , un enfant sage / respectueux est un enfant qui pense à l’autre.
Grâce aux neurosciences qui éclairent le fonctionnement du cerveau, la preuve est faite : on apprend mieux, on grandit mieux, on vit mieux dans la bienveillance !

Inspiration :

Porter un regard bien-traitant sur l’enfant et sur soi d’Arnaud Deroo.

Résumé du livre : « Sois sage » ; « Il a été sage » ; « Qu’est ce qu’elle est sage » etc. sont des formulations, des injonctions fréquemment entendues dans le quotidien de la relation parent-enfant. Ces formulations entretiennent des croyances négatives sur l’enfant. Les enfants ne sont pas sages ou sages, ils sont… Dans ce livre, Arnaud Deroo poursuit avec l’enthousiasme qui le caractérise sa réflexion autour de l’accompagnement bien-traitant de l’enfant. Il questionne la relation à l’enfant fort de son expérience de plus de 30 ans dans l’accompagnement parental et vous propose un autre regard sur l’éducation pour permettre l’épanouissement de l’individualité de l’enfant. Il y a urgence que l’éducation développe empathie et responsabilisation.

Source :papapositive.fr

Livres conseillés, cliquez sur l’image :

6 Comments

  1. Texte intéressant merci !

  2. Tout permettre, (mal)éducation à la psy-idioties et à l’amerloque post soixantehuitard pour fabriquer des voyous ignorants.

  3. Article très juste, merci! certains feraient mieux d’aller se coucher plus tôt…(@david)

  4. je trouve que ce texte veut que nous amenons à faire comprendre aux enfants qu’ils doivent devenir adulte et de comprendre les grandes lignes existentielles que nous souhaitons quand que le simple mot discipline faire peur maintenant… je m’excuse mes nos enfants ont besoins de discipline afin de leur faire trouver une structure conditionnelle à une manière respectable de vivre et le parents doit respecter sa discipline afin que justement l’enfant puisse se sentir soutenu et pas laissé à lui même….

  5. « Un enfant qui obéit est un enfant qui ne va pas bien » ,dit l’auteur ! Mais que cette phrase est ridicule et prétentieuse de la part de ce bonhomme qui se dit dépositaire de toutes les vérités concernant le rapport adultes-enfants! Bien sûr ,nous ne pouvons qu’approuver le fait que l’enfant doit pouvoir réagir, et s’exprimer avec son ressenti est une nécessité pour son avancée au sein de la société ,et son équilibre général,…….. mais pour le reste , si le mot obéissance lui pose problème, il existe pourtant des circonstances où ce mot est applicable !

  6. point ? tout cela se discute je pense que l’enfant ont peux pas lui demander
    d’être sage car il a besoin découvrir tout qui rentre dans son espace c’est pourquoi nos les adultes sommes là pour les aidées a comprendre et a grandir!!!!!

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*