Citations de Stephen King

Teddy Tanier/ janvier 4, 2019

MOSCOW, RUSSIA – AUGUST 21, 2018: Stephen King

Image crédit : depositphotos.com/

Les citations de Stephen King que je préfère

Rose Madder de Stephen King


Ce ne sont pas les coups que nous avons pris qui comptent, mais ceux auxquels nous avons survécu

Stephen King

Walt Disney a effrayé bien plus de gens que je ne le ferai jamais ! Quand la mère de Bambi explique à son faon le danger qui vient, que les hommes sont entrés dans la forêt, elle résume tout : nous, les hommes, sommes les monstres.

Stephen King

Il n’y a que les ennemis qui se disent la vérité ; les amis et les amants mentent sans cesse, pris au piège dans la toile du devoir.

Stephen King

La vie, mon vieux, c’est pas de la tarte. Si vous n’avez pas le cœur solidement accroché, on vous réduira en bouillie avant que vous n’ayez trente ans.

Shining de Stephen King


Tu perds la tête, tu déménages, tu travailles du chapeau, tu as les méninges en accordéon, tu as une araignée au plafond, tu as le timbre fêlé, tu ondules de la toiture, tu es bon pour le cabanon. Ou, tout simplement : tu deviens fou.

La Ligne Verte de Stephen King


Je suis fatigué patron, fatigué de devoir courir les routes et surtout d’être seul comme un moineau sous la pluie…Fatigué d’avoir jamais un ami pour parler, pour me dire où on va, d’où on vient et pourquoi…Mais surtout je suis fatigué de voir les hommes se battre les uns les autres. Je suis fatigué de toute la peine et la souffrance que je sens dans le monde. John Coffey

Stephen King

Le temps emporte tout qu’on le veuille ou non. Le temps emporte tout… le temps efface tout. Et ce qui reste à la fin ce sont les ténèbres. Parfois au cœur des ténèbres on retrouve d’autres personnes et parfois au cœur des ténèbres on les perd à nouveau.

Stephen King


L’imagination est un vêtement trop grand que les enfants mettent longtemps à remplir.

Misery de Stephen King


Fous un écrivain à poil, fais le tour de ces cicatrices, et il te racontera en détail l’histoire de la plus petite d’entre elles. Les grandes sont à l’origine de tes romans, pas l’amnésie. C’est tout à fait utile d’avoir un peu de talent pour devenir écrivain, mais la seule chose qui soit absolument indispensable, c’est la capacité de se souvenir de la moindre cicatrice.

Shining de Stephen King


Et pourtant, à travers toutes ces expériences, il n’avait pas eu le sentiment d’être un salaud. Au contraire, il se croyait un très brave type. Évidemment, ses accès de colère risquaient de lui attirer un jour de véritables ennuis, et il aurait intérêt à les maîtriser, ainsi que son faible pour l’alcool… Mais, avant d’être alcoolique, il avait été caractériel. Les deux infirmités devaient d’ailleurs se confondre quelque part dans les profondeurs de son être, là où il valait mieux ne pas mettre le nez.

Livres conseillés, cliquez sur l’image :

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*