EROS : « J’ai besoin de toi et je t’aime. »

Teddy Tanier/ septembre 5, 2019

besoin de toi
Image crédit : Pixabay

EROS : « J’ai besoin de toi et je t’aime. »

L’amour Eros se noue au hasard, généralement entre personnes de sexe opposé, sans égard à la raison ou à la logique.

Il est intense sur le plan physique et affectif, chamboulant complètement notre équilibre émotionnel. Il exalte notre être, nous fait vivre des sentiments, des pensées, des comportements jusque là inconnus pour nous. Nous appelons cette expérience « amour », alors qu’en réalité elle n’a rien à voir avec l’amour véritable, ou Agapè.

Nous ne tombons pas vraiment amoureuse de la personne elle-même, mais plutôt de l’image que nous nous en faisons. L’amour Eros tend à être irréaliste.

Nous fantasmons et projetons nos attentes sur notre partenaire. Nous l’aimons parce qu’il possède, pensons-nous, ce que nous n’avons pas. Nous le croyons détenteur de qualités que nous sommes incapables d’exprimer, c’est ce qui nous attire en lui.

Nous lui demandons de compenser nos manques, au point de dire « j’ai besoin de toi, donc je t’aime ».

PHILOS : « L’amour est sûr et je t’aime. »

Le choc initial d’Eros passé, une relation qui prend une tournure plus
sérieuse peut devenir plus routinière et monotone. Au lieu de se séparer, de divorcer ou de multiplier les infidélités, les deux partenaires jettent les bases d’une relation sûre, sans risque et prévisible. C’est l’amour Philos.

Après être tombés amoureux, les amants se relèvent et commencent à se voir comme des individus séparés. Ils apprennent à reconnaître leur qualités mutuelles et s’engagent à vivre ensembles…

On valorise un mode de vie allant dans le sens de la norme communément admise. Celle qu’impose la pression familiale, religieuse, sociale ou professionnelle…

Par ailleurs, une relation de ce type peut reposer sur un engagement solide, une détermination farouche à fonder et à préserver l’unité d’une famille et à lui procurer sécurité et stabilité.

AGAPE : « Comme tu es, je t’aime »

Aimer par choix, plutôt que par hasard, abaisser sans heurt les frontières de l’ego, gentillesse, générosité, franchise, vérité du passé et du présent, respect mutuel, idéaux communs, visions communes élargies, émulation et évolution spirituelle, compréhension, confiance totale, intimité (sur les plans émotionnel, physiques et spirituels, amour inconditionnel.)

Agapè n’est pas quelque chose qui nous arrive. On choisit, on décide d’aimer, en réponse à quelqu’un ou à quelque chose, à une situation. Nous ne tombons pas amoureux comme cela se produit avec Eros. Nous ne nous résignons pas non plus à une situation jugée insatisfaisante mais impossible à changer, comme avec Philos.

Agapè est l’amour sans condition, l’expression la plus rare de l’amour. Il inspire l’altruisme, le souci de l’être aimé plutôt que celui de nos intérêts personnels.

Agapè c’est se dépasser pour autrui. Dans ce type d’amour, on perçoit le don de soi comme un libre choix du cœur, non comme un sacrifice. Ce degré ne s’atteint que si l’on s’aime suffisamment soi-même pour ne pas attendre en retour d’être aimé.

Dans une relation, l’amour Agapè réunit deux êtres complets qui regardent dans la même direction et partagent un idéal commun. L’amour les dépasse et s’étend aux autres. »

Mary Elisabeth Marlow

Livres conseillés, cliquez sur l’image :

1 Comment

  1. merci pour cet article qui me dévoile les différentes facettes de l’amour en y mettant les mots justes les explications les nuances. J’ai traversé et je traverse cela sans pouvoir y donner leur signification. Quelle belle découverte pour moi tant sur le plan mental qu’émotionnel

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*