in

J’ai eu l’impression de déranger.

Partager sur les réseaux sociaux

J’ai eu l’impression de déranger.

À 67 ans, l’interprète de la chanson du siècle (Prendre un enfant)

« Mes concerts belges seront une opportunité de renouer mes liens particuliers avec le public belge, confie le charmant Yves Duteil (Pour les enfants du monde entier, Le petit pont de bois) qui sera en concert, et seul en scène avec sa guitare et son piano, en mars dans notre capitale.

À cause de mon accident de santé (une malformation cardiaque diagnostiquée juste après une violente chute en 2013) à la sortie de mon album Flagrant délice, je n’avais pas pu venir chez vous. Alors que les Belges sont importants pour moi. Ils sont là depuis le début de ma carrière. »

Annonce

Auriez-vous eu l’impression d’être un poète incompris ?

« Non, jamais. J’ai toujours eu l’impression d’être suivi, mais peut-être par un nombre plus restreint aujourd’hui. Si j’avais eu ce sentiment d’incompris, je me serais posé la question de mon utilité.

Car si un poète ne dérange pas, cela ne sert à rien. Or, j’ai toujours eu l’impression de déranger. Mais pas forcément de la façon dont on le croit. C’est très dérangeant, aujourd’hui, d’exposer sa douceur et sa tendresse dans un monde violent.

C’est très dérangeant de parler de bienveillance dans un monde de dérision et c’est toujours dérangeant d’apporter un éclairage d’humanité ou d’humanisme dans un monde technologique, froid et cynique. Je me sens militant de tout cela ! »

Livres et disques conseillés, cliquez sur l’image :

Annonce

Publié par Teddy Tanier

Passionné par les poèmes depuis tout petit j'ai toujours aimé écrire seul dans la nuit quand la journée s'éteint. Car cette atmosphère me transporte et me fait voyager, elle m'inspire et me rassure. On peut encore rêver. J'aime l'art et particulièrement les livres c'est pour cela qu'Inspirant me permet de présenter des auteurs connus et moins connus pour faire partager ma passion et rendre hommage aux grands écrivains ou philosophes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

tes choix.

Parfois, je ne comprendrai pas tes choix

Même si elle m’avait un peu fait flipper des fois, aujourd’hui j’assume d’être cette mère