in

La vie m’a appris, que rien n’est donné en garantie

Partager sur les réseaux sociaux

La vie m’a appris.
Que rien n’est donné en garantie.
Ni la richesse ni la santé.
Ni la jeunesse, ni la beauté.
Ni la flamme du cœur ni celle de l’amitié.

La vie m’a appris.
Que celle-ci a un début et une fin.
Que les riches plus que les pauvres souffrent de faim.
Que les larmes sont l’eau bénie qui nettoie les âmes et
Que si l’on veut réussir, on y arrive même à la rame.

Annonce

La vie m’a appris.
Que tout comme l’échiquier qui compte moins de fous que de pions.
Le monde dénombre moins d’anges que de démons.
Et que le passé comme les mots médisants.
Rattrapent leur proprio à la nage au-delà des ans.

La vie m’a appris.
Que tout comme un livre qui peut se fermer à toute page.
La mort peut cueillir sans s’inquiéter de l’âge et
Que la vigueur que l’on possède à la fleur de l’âge.
Ne peut rester indemne sur le passage des ans.

La vie m’a appris.
Que tous les guerriers ne peuvent être logés à la même enseigne.
Il y a ceux qui défendent leur jardin pour une cause et
Ceux qui se battent pour y ravir ses fleurs et ses roses.

La vie m’a appris.
Que celui qui a souffert pour arracher sa liberté
N’est point prêt pour en concéder un brin
Et que celui qui a divulgué à un ami son secret
N’est pas en droit de lui en vouloir pour l’avoir soufflé à quelqu’un.

Annonce

La vie m’a appris
Que juger une personne sur le physique et le paraître
C’est comme regarder à travers les rideaux d’une fenêtre
Et que la main qui a pétri le pain pour un ennemi
Peut à tout moment être mordue en guise de merci.

La vie m’a appris
Que derrière chaque œuvre écrite ou bâtie,
Il y a un grand rêveur qui a cru en lui
Et que faire confiance aveugle en quelqu’un
c’est comme se trahir soi-même le lendemain.

La vie m’a appris
Qu’il faut marcher en regardant devant soi
Pour savoir ou mettre les pieds
Aux fins de ne pas tomber très bas
À ne plus pouvoir se relever.

La vie m’a appris
Que tout mensonge même le plus calfeutré
finit toujours par être découvert
qu’il sert à maquiller une vérité ou à éviter une douleur.

Poème de Souad H

Livres conseillés cliquez sur l’image ( liens affiliés) Image Pixabay

Publié par Teddy Tanier

Passionné par les poèmes depuis tout petit j'ai toujours aimé écrire seul dans la nuit quand la journée s'éteint. Car cette atmosphère me transporte et me fait voyager, elle m'inspire et me rassure. On peut encore rêver. J'aime l'art et particulièrement les livres c'est pour cela qu'Inspirant me permet de présenter des auteurs connus et moins connus pour faire partager ma passion et rendre hommage aux grands écrivains ou philosophes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

22 pensées et citations inspirantes sur la sagesse

Je m’accorde une pause. Si je suis fatigué, je m’accorde un peu de repos.